Franco-Etrangers Index du Forum

Franco-Etrangers
Vivre en France en famille

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Site Meter
France - Intégration : Le gouvernement veut obliger les familles franco-étrangères des classes populaires à financer le dispositif d'intégration des familles étrangères de l'immigration qualifiée dès 2009.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Franco-Etrangers Index du Forum -> couples et familles binationales -> A la Une
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin


Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2008
Messages: 1 580

MessagePosté le: Dim 9 Nov - 23:52 (2008)    Sujet du message: France - Intégration : Le gouvernement veut obliger les familles franco-étrangères des classes populaires à financer le dispositif d'intégration des familles étrangères de l'immigration qualifiée dès 2009. Répondre en citant

On ne savait pas tout ...

Le Gouvernement veut désormais nous faire financer nos obstacles à l'intégration et ses discriminations positives en faveur de l'immigration dite "de travail" et ce dès 2009.

Les lecteurs de multinational connaissaient la volonté du gouvernement d'instaurer une ségrégation des couples franco-étrangers à toutes les étapes de leur "parcours" vers la France puis en France.

On connaît ces "étapes" :

- Tests de langues et valeurs de la République à partir de l'étranger = 6 mois d'attente supplémentaire sans pouvoir saisir la justice pour 40 heures de formation linguistique et une demi-journée de présentation des "valeurs de la République".

- Contrat d'accueil et d'intégration = conditionnalités à respecter en terme de suivi de formations supplémentaires en France ainsi qu'en terme d'orientation professionnelle décidée par les pouvoirs publics en concertation avec "les branches professionnelles de secteurs en tension" (qui risquent de sérieusement se détendre avec la crise).

Tout n'était pas connu ...

C'est une petite phrase au détour d'un paragraphe intitulé Présentation stratégique du projet annuel de performances d'un épais document administratif présentant la politique française "d'intégration" pour 2009 qui a alerté multinational.

Faites un effort pour lire ces quelque lignes s'il vous plaît :


"L'année 2009 verra la mise en place d'un nouvel opérateur créé par la fusion d'une partie des actions de l'Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances (ACSE) et de l'ensemble des activités de l'Agence nationale de l'accueil des étrangers et des migrations (ANAEM).

La création de ce nouvel opérateur permet :

- d'une part, une actualisation et un élargissement de ses missions et compétences à la globalité de la prise en charge des migrants pendant leurs cinq premières années de résidence sur notre territoire et à la formation linguistique des étrangers

- d'autre part, la refonte du régime de ses recettes propres, en remplaçant les principales redevances par des taxes et en supprimant les exonérations qui ont perdu leur pertinence au fil du temps.

Cette évolution importante fonde notamment le principe selon lequel l'action publique en matière d'immigration doit être autofinancée.

La réforme des régimes de taxes et redevances vise également à favoriser l'immigration à caractère économique.

En clair :

- d'une part, la politique d'immigration et d'intégration (c'et à dire la tenue en laisse durant les cinq premières années du séjour en France) doit être financée par les étrangers eux-même avec deux priorités :

- favoriser l'immigration économique, c'est-à-dire lui faire bénéficier d'un tarif discount qui sera financé par les autres

- supprimer les "exonérations qui ont perdu leur pertinence au fil du temps",

Qui bénéficiait "d'exonérations qui ont perdu leur pertinence" :

Les conjoints et familles de Français dont on attendait qu'ils fassent des enfants dont la République estimait avoir besoin. Ce n'est plus le cas ...

La stratégie gouvernementale est très claire :

Ce sont les familles franco-étrangères des classes populaires que l'on veut obliger à faire financer l'aide à l'intégration des familles étrangères de l'immigration qualifiée.

On connaissait déjà sa volonté de nous retirer l'accès aux HLM et aux allocations logements durant trois ans pour le réserver à la seule immigration qualifiée.

On connaissait également sa volonté de refuser l'accès à la maternelle à 2 ans à nos gamins afin de nous dissuader de faire des enfants et de libérer des places pour les enfants de l'immigration qualifiée.

On connaissait enfin sa volonté de conditionner l'accès à TOUS les services sociaux et, à terme, le renouvellement du titre de séjour aux seuls migrants qui "occupent effectivement un emploi".

Mais là, désormais, c'est le top du top en matière de ségrégation. Non seulement nous faire financer les obstacles qu'on nous met sur le parcours pour nous dissuader de vivre en France mais en plus nous faire cofinancer les ristournes accordées à l'immigration dites de travail ... Et nous mêmes qui sommes déjà au travail pour plus des deux tiers ... Et en plus, déclarer l'air de rien

Ne comptons pas trop sur l'accès à la nationalité française pour nous sortir de ce pétrin.

Dans le même document, un peu plus bas, concernant l'accès à la nationalité française :


"L'année 2009 … verra la réforme des processus de naturalisation par déconcentration de l'instruction et des décisions défavorables aux Préfectures, dont la mise en place est prévue progresivement dès 2009. Cette réforme se fonde sur la volonté de suppression du dédoublement des instructions.

Le années 2009 et 2010 seront consacrées à la préparation de la réforme des procédures de naturalisation (mesures de simplification, réduction des dossiers en attente, engagement de la refonte des systèmes d'information afférents …). Ces travaux auront un impact sur l'activité des services et constitueront le préalable à la construction de nouveaux indicateurs de performance."

En clair, l'impact sur l'activité des services veut dire : gel massif du traitement des dossiers tant que les nouvelles procédures restrictives ne sont pas mises en place.

Quant au préalable à la construction de nouveaux indicateurs de performance, cela veut dire tout simplement : pas de statistiques disponibles pendant un ou deux ans qui pourraient être utilisées pour prouver que la chute des naturalisations correspond bien à une discrimination touchant prioritairement certains pays d'origine.

Déjà que la loi de 2007 faisait passer à 4 ans le délai légal pour qu'un conjoint de Français puisse obtenir la nationalité française.

Quatre ans à partir de 2007, cela veut dire 2012.

Avec l'aide serviable du contrat d'intégration, les préfectures seront d'ici là parfaitement rôdées en matière "d'instruction et de décisions défavorables" ...

On comprend mieux dès lors que la France se soit vivement opposée la semaine dernière, à Vichy, aux tentatives principalement allemandes et de la Commission Européenne de développer une approche commune européenne d'intégration basée sur le "dialogue interculturel" (en clair, la création de structures de représentativité des populations immigrées tant au niveau local que national et l'acheminement vers le droit de vote aux élections locales.

Et que l'Espagne, qui a engagé dès 2007 un programme sur 3 ans de 2 milliards d'Euro pour l'intégration (sur fonds publics, pas sur autofinancement des immigrés ...) déclare également s'acheminer vers le droit de vote.

L'Allemagne a obtenu que soit ajouté en annexe à la déclaration commune sur l'intégration du sommet de Vichy son programme en faveur du dialogue interculturel.

L'Espagne a obtenu que le prochain sommet européen sur l'intégration se tienne en 2010 à Barcelone.

D'ici là, pour nous, l'espoir fait vivre ...

Quand vous entendrez Nicolas Sarkozy bientôt se faire le chantre de la discrimination positive, s'il vous plaît, ne vous y trompez pas. La discrimination positive, c'est pour les famille de l'immigration qualifiée. Quant à nous, c'est la discrimination négative qui est d'or et déjà planifiée.

Il y eut longtemps, dans la Grèce d'Athènes, trois catégories de population :

- les athéniens, citoyens dotés de leurs droits
- les métèques, étrangers qualifiés qu'on laissait s'installer
- les esclaves, qui n'avaient qu'à s'en prendre à eux-mêmes et racheter leur liberté pour peu que le propriétaire l'accepte.

Devinez où on nous place ...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 9 Nov - 23:52 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Franco-Etrangers Index du Forum -> couples et familles binationales -> A la Une Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com