Franco-Etrangers Index du Forum

Franco-Etrangers
Vivre en France en famille

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Site Meter
France – Immigration. Brice Hortefeux : "On a gagné la bataille des idées"

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Franco-Etrangers Index du Forum -> couples et familles binationales -> A la Une
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin


Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2008
Messages: 1 580

MessagePosté le: Mar 25 Nov - 03:13 (2008)    Sujet du message: France – Immigration. Brice Hortefeux : "On a gagné la bataille des idées" Répondre en citant

Hortefeux, l'homme de tous les remaniements
Par Virginie LE GUAY – Le Journal du Dimanche - 23 novembre 2008

 Du galon pour Brice Hortefeux? La rumeur ne cesse d'enfler depuis quelques temps. Donnant entière satisfaction à l'Elysée à la tête du très sensible ministère de l'Immigration, l'homme lige du Président devrait prendre, en janvier, la vice-présidence de l'UMP. Fidèle parmi les fidèles de Nicolas Sarkozy, il serait également pressenti pour s'installer place Beauvau, à l'Intérieur.

"Brice est celui qui a la plus forte marge de progression..." Qu'ils ont été doux, ces quelques mots - prononcés la semaine dernière par Nicolas Sarkozy -, à l'oreille du ministre des "3 i" (immigration, intégration, identité nationale). Doux et bienvenus. De l'eau dans le désert! Car, si les deux hommes se téléphonent presque chaque jour - tout a été dit sur leur amitié de trente ans -, leurs conversations ne débordent que rarement sur un terrain plus personnel. "Il a passé l'âge de quémander des compliments", glisse ce collaborateur de Brice Hortefeux, d'autant plus "heureux" de la "bonne séquence" qui semble aujourd'hui s'ouvrir pour son ministre, que ce n'était pas gagné d'avance: "Ce portefeuille était casse-gueule, piégeux, ingrat. Hortefeux l'a pris à bras-le-corps. Il l'a fait sien. Sans jamais se plaindre, ni faire part de ses états d'âme. Les résultats sont là, comme en témoigne la signature le 16 octobre dernier, à l'unanimité des 27 pays de l'Union, d'un pacte européen de l'immigration."

"On a gagné la bataille des idées"

Un plaidoyer pro domo que l'intéressé, qui se garde de tout ego "mal placé", refuse de reprendre à son compte. "On a gagné la bataille des idées, c'est déjà pas mal", commente-t-il depuis Clermont-Ferrand, ce fief électoral - et familial - où il laboure méthodiquement le terrain chaque fin de semaine. Déterminé, accrocheur, "teigneux même" disent ses ennemis, Brice Hortefeux, conseiller régional depuis 1992, n'a pas renoncé à briguer la présidence de la région Auvergne en 2010. Ni la mairie de Clermont en 2014. "En politique, les combats perdus d'avance, ça n'existe pas", estime ce faux calme qui, au mot "ambition" préfère ceux de "mission" et d'"engagement". "Il est exigeant pour lui et... pour les autres", confirme son conseiller Geoffroy Didier, avocat de formation, recruté il y a trois ans par Hortefeux à qui il avait adressé une lettre de candidature spontanée et enthousiaste. Preuve, à ses yeux, que le ministre de l'Immigration n'est pas "l'apparatchik froid et calculateur" que certains décrivent: "Les gens, leurs itinéraires, leurs singularités, le touchent."

"Il s'est bonifié en vieillissant", tempère cet autre proche qui mesure le "chemin parcouru" depuis 1983, année où Brice Hortefeux fit un séjour de "découverte" aux Etats-Unis avec Nicolas Sarkozy, à peine élu à la mairie de Neuilly. "Un truc initiatique qui a définitivement scellé leur amitié". "Nicolas sait qu'il peut tout lui dire et tout lui demander, confirme-t-on à l'Elysée. Ce n'est pas par hasard qu'il a placé Brice à la tête de ce ministère emblématique sur lequel repose une bonne partie de sa crédibilité politique." Brice Hortefeux, l'homme de toutes les confiances du Président? Le chef de l'Etat envisage d'en faire une pièce maîtresse de son "dispositif 2009". Première étape, l'UMP. Lors du conseil national du 24 janvier, Hortefeux devrait ainsi prendre le poste de vice-président du parti majoritaire, tandis que celui de secrétaire général reviendrait à Xavier Bertrand, l'actuel ministre du Travail. Un tandem inédit sur lequel veut miser le chef de l'Etat, échaudé par "l'échec Devedjian". La fonction de Xavier Bertrand devant, par définition, être plus "opérationnelle" que celle de Brice Hortefeux, qui serait ainsi en mesure de conserver sa place au gouvernement.

Une place qui pourrait évoluer dans le cadre du prochain remaniement. Si personne ne sait quand il interviendra (avant ou après les européennes?), ce remaniement - qui devrait aussi sonner le départ de François Fillon de Matignon - permettra vraisemblablement à Brice Hortefeux d'obtenir un ministère régalien. Et de grimper ainsi dans la hiérarchie ministérielle. Actuellement numéro 5 de l'équipe Fillon, Hortefeux est "pressenti" pour l'Intérieur. Beauvau, un "rêve de jeunesse" qu'il refuse catégoriquement d'évoquer. "Ne comptez pas sur moi pour alimenter la rumeur, c'est inutile et contre-productif", tranchait-il samedi, presque agacé de toute cette "effervescence". "Je ne suis pas demandeur. Je déteste l'agitation médiatique", ajoute ce grand anxieux qui, le jour où il a été nommé à l'Immigration, a fait graver deux séries de cartes de visite: ministre en titre et... ancien ministre. Il garde quelques exemplaires de chaque en permanence dans sa poche. "Une façon de ne jamais oublier la précarité des choses", philosophe-t-il.

Bockel après Hortefeux ?
Dernières nouvelles d'Alsace 24 novembre 2008

Selon Le Point, Jean-Marie Bockel rêverait de récupérer le ministère de l'Immigration de Brice Hortefeux lors du prochain remaniement. Ce n'est pas tout-à-fait ainsi que JMB présente les choses. Il a « de l'admiration et du respect pour Hortefeux, un bon ministre qui fait un travail difficile ; on le diabolise, mais il n'y a pas de honte à faire ce qu'il fait ». Bockel, « homme de gauche », mais aussi maire de Mulhouse, répète depuis longtemps qu'il « n'y a pas d'intégration sans politique de l'immigration. ...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 25 Nov - 03:13 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Franco-Etrangers Index du Forum -> couples et familles binationales -> A la Une Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com