Franco-Etrangers Index du Forum

Franco-Etrangers
Vivre en France en famille

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Site Meter
L'attachée culturelle américaine à Paris et son mari tunisien recevaient chez eux le 29 sept. des humoristes de différentes couleurs et origines.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Franco-Etrangers Index du Forum -> couples et familles binationales -> A la Une
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin


Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2008
Messages: 1 580

MessagePosté le: Dim 4 Oct - 15:30 (2009)    Sujet du message: L'attachée culturelle américaine à Paris et son mari tunisien recevaient chez eux le 29 sept. des humoristes de différentes couleurs et origines. Répondre en citant

Comment rire des Noirs, des Arabes, des Juifs et des Français
Bondy Blog - Posté par Kamel Fassouli
3 octobre 2009
http://20minutes.bondyblog.fr/news/200910030248/comment-rire-des-noirs-des-…

Je déambule sur une belle avenue du 16e, à Paris, le soleil vient de me quitter, pour un repos bien mérité. Je suis attendu, parmi tant d’autres, à une soirée « musique, humour et découverte ». Une mondanité organisée par Lora, l’attachée culturelle de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique. Des humoristes de différentes origines, viendront débattre de l’« humour croisé » et des problèmes que cela peut poser. Mais qu’est-ce que l’humour croisé ? En clair, c’est quand un Arabe rit des juifs et inversement, un Noir et des Blancs et réciproquement, etc. Questions subsidiaires : ce genre d’humour est-il critiquable ? Faut-il l’encourager ? Tout un programme !

A la hauteur du bel immeuble haussmannien, une assemblée de gens ne s’accorde pas avec le décor ambiant : un melting-pot de Noirs, de Blancs, d’Arabes, d’Asiatiques. Costumes cravates, dreadlocks et cranes rasés s’agglutinent autour de l’entrée. Quelques dames changent de trottoir. Pensent-elles à une manifestation de sans-papiers ? Mais que fait la police ?

L’immeuble avale tout ce bon monde, direction le 3e étage. L’appartement, très grand, est somptueux. Meublé avec goût. Notre hôte, Lora, juive américaine, laisse à son mari Karim, musulman tunisien, le soin d’accueillir les invités (chezloraetkarim.com). On nous offre des rafraichissements en attendant les retardataires. Les humoristes présents, parmi lesquels Blanche, lancée par le Jamel Comedy Club, se succéderont sur une petite scèneplein aménagée au milieu du salon.

Il est 20 heures quand la soirée commence. Karim nous présente Moussa Kanouté, professeur de musique griot, dont les cartes de visites sente le musc. Il a un drôle d’instrument, le kora. Nous sommes vite transportés en Afrique. Avec des notes agréables, il distille une sorte de sagesse, un slam à la sénégalaise en quelques sorte : « Mon frère, parle doucement quand tu es en colère. » Sous les applaudissements (et il y en aura beaucoup au long des différentes productions), il achève sa poésie. On apprend de la bouche de Karim qu’il a dégoté cet homme dans le quartier de la Goutte d’or, à Paris.

Entre en scène une demoiselle noire Rokhaya Diallo, présidente de l'association les Indivisibles. C’est elle qui va animer le débat. Elle invite les trois humoristes à la rejoindre : Azhar Usman (azhar.com), un habitué du stand-up, phénomène de plus d’1m90 qui nous vient de la ville de Chicago ; Phil Darwin (youtube.com), congolais avec une bouille comique ; et Abdesslam Badid, d’Algérie, un peu fatigué par sa journée, car il a un travaillé à côté. Chacun y va de son petit sketch façon stand-up. La salle rit à gorge déployée sur tous les sujets abordés : racisme, intégration, origines et coutumes. Le tout sans heurts et sans complexe. A l’exemple de Phil Darwin (youtube.com) sur les dragueurs algériens.
Le débat sera passionné, peut-on rire de tout et de tous ? De la religion ? Où fixer la limite ? Un Français d’origine arabe fait remarquer à Azhar Usman qu’il doit parler français, car il est en France ! Heureusement, les organisateurs ont convié une interprète. Ouf ! On fait même le reproche à Rokhaya Diallo de n’évoquer dans sa présentation que l’identité algérienne. Mais bon Dieu, il y aussi des Tunisiens et Des marocains dans la salle ! Si elle parle des Algériens, c’est pour mieux introduire la partie d’Abdesslam Badid.

Après la minute de revendication, le débat peut enfin commencer. Pour Azhar Usman, tout est question de talent et de sincérité. Du moment que l’humoriste ne cherche pas à blesser mais plutôt mettre en lumière des problèmes de la société, le message passera. Il passera d’autant mieux si l’humoriste fait preuve d’auto dérision. Se moquer de soi-même permet d’allumer les autres. « Comment je sais qu’il n’y a pas d’Indiens dans la salle ? demande Azhar Usman (lui-même est indien). Je ne sens pas leurs odeurs ! » Explosion de rires dans l’assemblé. Il reprend : « Vous savez pourquoi on rigole ? Parce que nous sommes tous un peu racistes. »

Phil Darwin le rejoint sur un point, lui qui a vécu un temps en Algérie (« L’Algérie n’est pas un autre monde mais une autre planète ! »). Il ne s’impose aucune limite, mais tout doit être fait avec subtilité. « S’il n’est pas arabe et fait des blagues sur les Arabes, c’est un raciste ? Oui un peu, mais n’empêche, il adore les Algériens et ces derniers le lui rendent bien. »

Pour Abdesslam Badid, c’est une question de maîtrise. Si on tient son sujet, le message ne sera pas blessant, que l’on cherche à faire rire de l’islam ou des juifs. Il a crée un personnage de légionnaire, qu’il affectionne tant, un type qui déteste les « bougnouls ». Ce personnage passe très bien en Algérie, car on se rend compte que sous ses airs de raciste, le légionnaire adore ce pays. « Mon cher Abdesslem, intervient Phil Darwin, il faut faire gaffe à ne pas se moquer des barbus ! Moi je ne le fais pas, car j’habite dans une tour ! » La salle rit à nouveau de bon cœur.

Une soirée comme celle-là, tout le monde en redemande. Il commence à se faire tard, en rentrant chez moi, je n’arrête pas de me dire que tous ensemble, à cette soirée, on a ressenti un sentiment de bien-être. Mais qu’est-ce qui fait que, au dehors, dans la rue, tout redevient compliqué ?

kamel Fassouli

Citation:


Voir également :
 
L'ambassadeur d'Obama débute son mandat en France par Villiers-le-Bel – 20 septembre 2009
La visite du diplomate américain dans la ville des émeutes de 2007 est un signal adressé à la classe politique française.
http://multinational.leforum.eu/t610-Sarkozy-le-complexe-Obama-et-les-banlieues-francaises.htm#p1300

Avertissement de N. Sarkozy à B. Obama par l'intermédiaire de Newsweek : Si vous intervenez sur mes banlieues, vous m'aurez contre vous. Nous avons mieux à faire – 3 octobre 2009
Dans Newsweek : "Sarkozy et le complexe Obama"
http://multinational.leforum.eu/t610-Sarkozy-le-complexe-Obama-et-les-banlieues-francaises.htm
 
Discriminer pour mieux régner : Enquête sans complaisance sur la "diversité" dans les partis politiques français. – 4 octobre 2009
 A l’occasion des mises en garde de Sarkosy à Obama pour ne pas s’impliquer sur la ségrégation dans nos banlieues, rappel salutaire du traitement de la « diversité » par nos politiques. Paternalisme à gauche, instrumentalisation à droite. Au résultat, clientélisme des "élites" issues de la diversité, enfermés dans leur rôle de demandeurs et de consommateurs de prébendes face à des appareils politiques où la notabilité blanche défend bec et ongle ses postes et organise quelques diversités marketing pour s'en rallier les électeurs.
"Discriminer pour mieux régner : Enquête sur la diversité dans les partis politiques français", Ed. Les Editions De L'Atelier, Avril 2008.
http://multinational.leforum.eu/t611-Discriminer-pour-regner-la-fausse-diversite-en-politique-francaise.htm
 
La machine administrative à retirer la nationalité aux jeunes français issus de l’immigration commence à tourner à plein régime – 14 octobre 2009
La triste histoire du soldat français Guissé, à qui l’on retire sa nationalité française à son retour d’Afghanistan et dont la femme sénégalaise et les enfants français se voient refuser le visa pour pouvoir vivre avec lui en France en famille.
http://multinational.leforum.eu/t628-La-machine-administrative-a-retirer-la-nationalite-aux-jeunes-francais-issus-de-l-immigration-commence-a-tourner-a-plein-regime.htm#1339



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 4 Oct - 15:30 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Franco-Etrangers Index du Forum -> couples et familles binationales -> A la Une Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com