Franco-Etrangers Index du Forum

Franco-Etrangers
Vivre en France en famille

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Site Meter
Education : 500 Equipiers mobiles devront sécuriser les lycées sensibles d'ici à fin 2009

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Franco-Etrangers Index du Forum -> couples et familles binationales -> A la Une
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin


Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2008
Messages: 1 580

MessagePosté le: Lun 5 Oct - 17:40 (2009)    Sujet du message: Education : 500 Equipiers mobiles devront sécuriser les lycées sensibles d'ici à fin 2009 Répondre en citant

Education : coup d'envoi des "premières équipes mobiles" de sécurité
Par AFP, publié le 05/10/2009 à 17:11 - L'Express
http://www.lexpress.fr/actualites/1/education-coup-d-envoi-des-premieres-eq…

AULNAY-SOUS-BOIS - Les premières "équipes mobiles de sécurité" (EMS), destinées à prévenir et apaiser les tensions dans les établissements scolaires, ont été lancées officiellement lundi, avec un premier test en Seine-Saint-Denis, en région parisienne.

"C'est un plus mis à la disposition des recteurs, qui peuvent les affecter là où il y a besoin", a expliqué le ministre de l'Education nationale Luc Chatel, qui a inauguré avec le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux ces brigades scolaires.
Les deux ministres ont tenu à préciser que les EMS sont des contractuels de l'éducation nationale et non des policiers, lesquels continueront à assurer leur mission de sécurité publique en cas de situation grave.

Arborant un blouson vert et un brassard et dotées de moyens de transmission radio (talkie-walkie), mais non armées, les "EMS" font de la prévention en se positionnant devant les portails des établissements avant l'entrée des élèves, à la sortie, et en déambulant à l'intérieur pendant la recréation.

En cas de crise, les EMS sont chargées de sécuriser l'établissement pour permettre la continuité des cours dans la "sérénité", selon les deux ministres.

Première EMS à voir le jour, la brigade d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) dispose d'un QG au lycée Jean-Zay mais est appelée à intervenir sur l'ensemble du département.

L'équipe est composée de dix personnes, dont cinq spécialistes de la sécurité et cinq personnes issues de l'éducation nationale, et est dirigée par François Dumoulin, 27 ans, un ancien officier de l'armée royale belge.
En rodage depuis le 28 septembre dernier, l'EMS d'Aulnay-sous-Bois est déjà intervenue à titre préventif dans un lycée à Saint-Ouen, où avaient eu lieu des bagarres suite à la mort de deux jeunes par fusillade.

"Nous étions positionnés au portail et notre rôle consistait à maintenir le calme. Les élèves nous lançaient des regards curieux. Certains venaient nous demander +qui êtes-vous ?+, +que faites-vous là ?+. Dès qu'on leur expliquait qu'on n'était pas des policiers et que nous sommes là pour installer un climat serein, ils souriaient et repartaient", raconte Willman Malonga, 26 ans, ancien éducateur sportif, nouvel EMS.

Dans l'académie de Créteil, qui avait déjà testé ce dispositif l'an dernier après une intrusion en mars dans un lycée de Gagny (Seine-saint-Denis), cinq EMS devraient être déployées dans les six prochains mois. Elles seront à chaque fois basées dans un établissement situé à proximité des cités dites sensibles, selon le rectorat.

Quelque 500 personnes devraient être recrutées d'ici la fin de l'année par les rectorats (éducation, sécurité, milieux sportif et associatif), dont une moyenne de 20 à 50 par académie, pour intégrer les EMS, selon M. Chatel.

Dans l'ensemble, la délinquance en milieu scolaire a baissé en 2008-2009 comparé aux années précédentes, selon M. Hortefeux, notamment les violences des élèves contre leurs camarades et des élèves à l'égard des enseignants. Mais "il faut rester vigilant et réactif", a relevé le ministre.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 5 Oct - 17:40 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin


Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2008
Messages: 1 580

MessagePosté le: Lun 5 Oct - 17:46 (2009)    Sujet du message: Education : 500 Equipiers mobiles devront sécuriser les lycées sensibles d'ici à fin 2009 Répondre en citant

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/education/la-seine-saint-denis-acc…

La première "équipe mobile de sécurité" (EMS), destinée à apaiser les tensions dans les établissements scolaires, doit être installée officiellement ce lundi au lycée Jean-Zay d'Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis.

En présence des ministres de l'Education nationale Luc Chatel et de l'Intérieur Brice Hortefeux, ces agents, qui ne sont pas des policiers, ont pour rôle d'appuyer et de rassurer les équipes pédagogiques, de prévenir les problèmes et de prendre à part des élèves perturbateurs.

Dotées d'une tenue spécifique -blouson vert et brassard- et de moyens de transmission radio (talkie-walkie), mais non armées, les "EMS" auront une double mission de prévention et d'intervention à chaud en cas d'incidents dans un établissement.

Composée d'une dizaine de personnes -personnel pédagogique (professeurs, conseillers principaux d'éducation, psychologues) et spécialistes de la sécurité (anciens gendarmes ou policiers, anciens militaires, éducateur sportif, ancien médiateur)-, âgées en moyenne de 27 ans et recrutées par le ministère de l'Education nationale, l'EMS intervient dans un établissement à la demande du proviseur.
En rodage depuis le 28 septembre, l'EMS d'Aulnay-sous-Bois est déjà intervenue à titre préventif dans un lycée à Saint-Ouen, où avaient eu lieu des bagarres.

Cette EMS est aussi intervenue au lycée Jean-Moulin à Blanc-Mesnil, après l'agression de deux assistants d'éducation par une personne extérieure à l'établissement.

Des équipes déjà en activité à Créteil

Dans l'académie de Créteil, qui avait déjà testé ce dispositif l'an dernier après une intrusion en mars dans un lycée de Gagny (Seine-Saint-Denis), cinq équipes au total devraient être déployées à terme.

Leur implantation, choisie en lien avec les préfectures, correspond à une "zone problématique", à proximité de cités dites "sensibles", selon le rectorat de Créteil.

Environ 500 personnes devraient être recrutées d'ici la fin de l'année pour intégrer les EMS, d'après le ministère de l'Intérieur.
Piloté au rectorat par l'inspecteur d'académie Bernard Claux, ce dispositif est complété par le détachement, pour la première fois, auprès du recteur d'un commissaire en tant que "conseiller sécurité".

Ce dernier est chargé de faire le lien avec police, gendarmerie et polices municipales. Il formera aussi les spécialistes de la sécurité des "EMS".


Revenir en haut
Admin


Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2008
Messages: 1 580

MessagePosté le: Lun 5 Oct - 17:52 (2009)    Sujet du message: Education : 500 Equipiers mobiles devront sécuriser les lycées sensibles d'ici à fin 2009 Répondre en citant

Plan de sécurisation de l'école: la fouille des cartables abandonnée pour le moment
L'Express par AFP
23/09/2009
http://www.lexpress.fr/actualites/1/plan-de-securisation-de-l-ecole-la-foui…

PARIS - L'habilitation des responsables d'établissements scolaires pour la fouille des cartables a été abandonnée pour le moment dans la série de mesures du plan de sécurisation de l'école présenté mercredi conjointement par les ministres de l'Education et de l'Intérieur.

La fouille des cartables, une mesure hautement polémique, avait été portée par l'ex-ministre de l'Education Xavier Darcos et appuyée par le président Nicolas Sarkozy. Elle devait initialement être inscrite dans la loi Estrosi en juillet, un projet abandonné. La voie réglementaire avait aussi un temps été évoquée.

"Nous avons beaucoup discuté et nous avons considéré qu'à ce stade il n'y avait pas nécessité de légiférer", a déclaré Luc Chatel (Education). Les "éléments que nous apportons aujourd'hui est un élément de réponse", a-t-il estimé.
Le "plan de sécurisation des établissements scolaires" reprend nombre de dispositions ébauchées au printemps par M. Darcos et appuyées par le chef de l'Etat, avec l'ambition de rendre concrète la formule de ce dernier: "sanctuariser l'école".

Une circulaire Education-Intérieur, signée mercredi, prévoit "la généralisation des diagnostics de sécurité" des collèges et lycées "d'ici à fin 2010". Au 1er septembre, 1.881 "diagnostics" avaient été réalisés, dont ceux des 184 établissements les plus sensibles.

Ces audits permettront aux conseil d'administration des établissements de décider éventuellement des travaux d'aménagement comme la pose de grilles, "de sas de sécurité, de vidéoprotection, voire de portiques de sécurité", a détaillé M. Chatel, pour qui "la première des libertés, c'est la sécurité".

"La réponse sera choisie par la communauté éducative de chaque établissement, ce n'est pas imposé" par le ministère, a-t-il insisté

De plus, le réseau des gendarmes et policiers référents ("correspondants sécurité-écoles") sera réactivé et généralisé à tout le second degré, "voire pour certains établissements du premier degré".

Des "équipes mobiles" pour faire de la prévention, apaiser les tensions ou pour seconder des personnels lors d'une crise seront lancées "la semaine prochaine" pour les premières. A terme ce seront 20 à 50 postes par académie qui seront créés.

Des opérations de sécurisation aux abords des établissements seront mises en place et peut-être étendues aux transports collectifs.

"Des problèmes s'invitent de plus en plus souvent dans les collèges, lycées, écoles : la question de la drogue, du racket et quelques fois -rares - du port illégal d'arme", a souligné Brice Hortefeux, insistant sur l'utilité d'un "suivi de la délinquance" pour "piloter" le dispositif.

La formation des responsables d'établissement et des professeurs à la gestion et à la communication de crise, à l'exercie de l'autorité, fait par ailleurs l'objet d'une convention entre l'Ecole supérieure de l'Education nationale (Ensen) et l'Institut national des hautes études de sécurité (Inhes).

Ces formations seront lancées "dès le premier trimestre" et visent à terme 14.000 personnes.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:26 (2017)    Sujet du message: Education : 500 Equipiers mobiles devront sécuriser les lycées sensibles d'ici à fin 2009

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Franco-Etrangers Index du Forum -> couples et familles binationales -> A la Une Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com