Franco-Etrangers Index du Forum

Franco-Etrangers
Vivre en France en famille

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Site Meter
France : L'immigration dévoilée - la chronique de Michel Godet - La Tribune 9 mai 2008

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Franco-Etrangers Index du Forum -> couples et familles binationales -> Revue de presse et des blogs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin


Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2008
Messages: 1 580

MessagePosté le: Ven 9 Mai - 14:31 (2008)    Sujet du message: France : L'immigration dévoilée - la chronique de Michel Godet - La Tribune 9 mai 2008 Répondre en citant

L'immigration dévoilée
La tribune.fr - La Chronique de Michel Godet
9 mai 2008
http://www.latribune.fr/info/L-immigration-devoilee-~-ID315AB9A47BBDFF58C1257442002C0943

- Le rapport sur l'immigration 2006 de la Direction de la Population et des Migrations supprimé et envoyé au pilon ?
- Un quart des jeunes de 20-29 ans en France issus de l'immigration ?
- Des poches de concentration ne permettant plus l'intégration ?


Citation:


(…) D’après l’OCDE, les deux tiers des immigrés arrivant en France ont un niveau d’éducation inférieur au premier cycle des collèges, contre 30% seulement pour la Grande-Bretagne et 22% pour les Etats-Unis. En attendant, force est de constater que nous subissons une immigration trop centrée sur l’Afrique et le regroupement familial, et peu ciblée sur le travail : en 2005, il n’y a eu que 11.500 cartes de séjours délivrées au titre de l’emploi, soit 7% des flux.

La France va, comme ses voisins, manquer de bras et de cerveaux. Elle se réjouit pourtant d’avoir la meilleure fécondité d’Europe, mais cette médaille a son revers, comme le montre bien le rapport annuel sur l’immigration et la présence étrangère en France en 2006 de la Direction des populations et migrations. Hélas, ce rapport, que devait diffuser la Documentation française (il a été imprimé et retiré de la vente) sera sans doute mis au pilon.

En effet, les chiffres de ce rapport sont différenciés en fonction des origines ethniques des Français, ce qui est maintenant prohibé par le Conseil constitutionnel ! Va-t-on demander de retirer des bibliothèques les rapports des années précédentes tout aussi répréhensibles ? On apprend ainsi dans les éditions précédentes de ce rapport que le taux de chômage des Maghrébins et des Africains du sud du Sahara est trois fois plus élevé que celui des Français, alors que celui des Chinois est équivalent.

Comment traiter un problème que l’on refuse de plus en plus de voir et de mesurer ? Il reste que les Français par acquisition méritent une attention particulière. Le taux de chômage des ressortissants du Maghreb ayant suivi des études supérieures (24%) est quatre fois plus élevé que pour l’ensemble des actifs du même niveau (6%) !

On apprend encore dans ce rapport, qui s’appuie sur les données OCDE de migrations internationales, que les jeunes issus de l’immigration représentent aujourd’hui en France 25% de la tranche des 20-29 ans, dont un tiers né en France d’un parent étranger, un tiers de deuxième génération (parents immigrés devenus français et un tiers né à l’étranger). Cette proportion devrait dépasser les 30% dans le futur en raison des statistiques de fécondité qui contredisent le discours officiel et lénifiant de l’Ined.

En effet, en 2006 sur 807.000 naissances, 152.000, soit 19% des naissances en France, étaient d’au moins un parent étranger, contre 120.000 en 2000, soit 13% des naissances de l’époque. On ne sait toujours pas officiellement combien d’enfants nés en France sont issus de l’immigration (seules des estimations circulent sous le manteau, avec les relevés officieux de prénoms dans les écoles de certaines académies).

La peur de savoir et l’idéologie sont là pour masquer la réalité: il y a, on le sait, 5 millions d’immigrés en France, dont 2 millions sont devenus Français par acquisition (1 million depuis 2000) et 3 millions qui sont des étrangers nés à l’étranger.

L’illusion mensongère est entretenue sur l’intégration en marche, mesurée par les mariages mixtes (18% des mariages avec au moins un étranger) alors que, le plus souvent, il s’agit de deux immigrés dont l’un est devenu français par acquisition.

Au vu des chiffres précédents, on peut avancer qu‘au moins 25% des naissances de 2006 étaient issues de deux parents immigrés. Sans cet apport, l’indicateur de fécondité aurait été en 2006 plus proche de 1,7 que de 2 !

La population des immigrés y (Ile de France) représente plus de 20% de la population totale et au moins 40% des naissances. Dans certaines écoles de Seine-Saint-Denis, la proportion d’enfants d’origine immigrée dépasse les 80 à 90%. Comment progresser en français, là où personne ne le parle correctement ?

Ne nous voilons pas la face: faute d’intervenir vigoureusement sur la mixité scolaire et l’éducation des jeunes issus de l’immigration, le surcroît de naissances d’aujourd’hui apportera plus de problèmes que de solutions: les étrangers représentent le quart des chômeurs d’Ile-de-France pour 8% de la population.

Par contraste, les Portugais représentent près de 20% de la population active étrangère et ont un taux de chômage presque deux fois plus faible que celui des Français. Dommage que tous les Français ne soient pas d’origine portugaise !

Donnons une idée, pour l’immigration choisie, il n’y a plus de Portugais mais tous les Brésiliens que l’on veut. Les Latino-américains considèrent l’Europe comme leur deuxième patrie, leur expansion démographique est vigoureuse, accueillons-les à bras ouverts comme le fait l’Espagne. Il n’y aura même pas d’église à construire puisque les nôtres sont à moitié vides !



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 9 Mai - 14:31 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin


Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2008
Messages: 1 580

MessagePosté le: Dim 6 Juin - 23:44 (2010)    Sujet du message: France : L'immigration dévoilée - la chronique de Michel Godet - La Tribune 9 mai 2008 Répondre en citant

L'immigration sans tabous - Michèle Tribalat
Sud Ouest
6 juin 2010 - 186
http://www.sudouest.fr/2010/06/06/l-entretien-du-dimanche-l-immigration-sans-tabous-109949-3.php

Citation:


Économie et bons sentiments ne font pas forcément bon ménage dès lors qu'il est question d'immigration. Explications avec la démographe Michèle Tribalat

« Sud Ouest Dimanche ». Pourquoi dispose-t-on d'aussi peu de chiffres sur l'immigration en France ?

Michèle Tribalat. L'outil statistique français n'est pas très adapté. Il n'existe pas de registre de population comme dans les pays du nord de l'Europe, où l'on connaît tous les flux, pas seulement ceux concernant les entrées d'étrangers originaires des pays tiers, comme en France, mais aussi ceux relatifs à tous les étrangers et à tous les nationaux, entrées et sorties comprises. Ici, l'utilité d'un savoir est davantage jugée sur les réactions qu'il est susceptible de susciter au sein de l'opinion publique que sur son aptitude à décrire le réel. Ce qui n'incite guère à entreprendre les études nécessaires.

La France a toujours été un pays d'immigration. Comment celle-ci a-t-elle évolué au cours des soixante dernières années ?

Le caractère massif et structurel de l'immigration est apparu au XIXe siècle. Après la Seconde Guerre mondiale, la France a connu une immigration importante dans les années 1960-1975. Il s'agissait alors d'un phénomène à caractère économique qui répondait aux besoins de main-d'œuvre de l'industrie. La population immigrée a ensuite stagné jusque dans les années 1990. Sa croissance a repris fortement à partir de 1996, avec un pic en 2003.

L'accroissement relatif de la proportion d'immigrés entre 1999 et 2006 équivaut à celui observé en 1968-1975 : 1,6 % par an. En 2008, 11,7 millions de personnes vivant en France sont immigrées ou ont au moins un parent immigré. Elles représentent 19 % de la population. Auparavant, la jeunesse immigrée venait d'Europe du Sud. Aujour- d'hui, elle est plus souvent originaire du Maghreb et d'Afrique subsaharienne.

Vous n'hésitez pas à affirmer que le pouvoir politique français a perdu la maîtrise de la politique migratoire ?

En effet, celle-ci se fonde désormais sur des droits et non sur un pouvoir discrétionnaire. On entre en France d'abord pour faire valoir un droit individuel. Les flux familiaux représentaient, en 2007, 55 % des entrées en provenance des pays tiers (hors espace économique européen). Ces droits sont strictement encadrés par la justice nationale et internationale, européenne notamment. De plus, la politique migratoire est, depuis le traité de Lisbonne, communautarisée (principe de la codécision).

Parmi les idées reçues, vous dénoncez celle qui voudrait que l'immigration ait un effet bénéfique sur les finances publiques…

Mon idée n'est pas de dénoncer quoi que ce soit. Elle est de prendre au sérieux les discours récurrents très favorables à l'immigration qui se fondent sur des arguments ayant l'air d'aller de soi. L'immigration pourrait nous aider à alléger les finances publiques à condition qu'elle soit fortement qualifiée, ce que montrent toutes les études un peu sophistiquées menées en France et à l'étranger. Dans cette perspective, il faut donc des immigrants qualifiés avec des taux d'emploi élevés.

Autre idée reçue, selon vous : le fait que les immigrés ne prennent pas les emplois que refusent les Français…

Je reprends là des travaux d'économistes du marché du travail pour lesquels cette formule ne tient pas la route. D'après les chercheurs américains George Jesus Borjas et Barry R. Chiswick, c'est l'un des mythes les plus difficiles à éliminer alors que les faits le démentent régulièrement. Le Royaume-Uni a connu une forte vague d'immigration entre 2004 et 2008 sans que cela réduise les pénuries d'emplois : autour de 600 000 dans la période. Cette conclusion figurait en 2008 dans le rapport de la Chambre des lords sur l'impact économique de l'immigration. Le rapport Saint-Paul, publié en 2009 en France, insistait lui aussi sur la nécessité de prendre en compte le salaire et les autres mécanismes d'adaptation à une pénurie de travail peu qualifié. Mais ces documents n'ont eu que peu d'écho médiatique.

L'immigration n'est donc pas forcément créatrice de richesse économique ?

Diverses études étrangères démontrent que la richesse supplémentaire produite par de nouveaux immigrants revient aux personnes déjà présentes. Ils accroissent le périmètre de l'économie sans effet notable sur la richesse produite par habitant.

L'effet économique probablement le plus important est redistributif. Si l'immigration est peu qualifiée, elle aura tendance à faire baisser les salaires des natifs et des immigrés déjà présents effectuant les mêmes tâches. En revanche, elle entraînera une augmentation de ceux du personnel d'encadrement.

Aucune étude approfondie n'a été menée en France sur le thème « immigration et peuplement des territoires ». Si tel avait été le cas, qu'est-ce que cela aurait démontré ?

De nombreuses études ont été menées sur la ségrégation, mais à partir des seuls étrangers ou des seuls immigrés, alors que les effets démographiques de l'immigration passent aussi par la natalité, comme l'ont montré les études conduites par Bernard Aubry et moi-même sur les concentrations et les voisinages des jeunes d'origine étrangère (au moins un parent immigré). Elles disent notamment que les concentrations géographiques se sont considérablement accrues depuis la fin des années 1960. En Île-de-France, tout particulièrement, où trois quarts des jeunes de La Courneuve sont d'origine étrangère. Mais aussi dans un grand quart nord-ouest de la France, jusque-là peu touché par l'immigration.

En quoi la préférence pour l'ignorance que vous dénoncez constitue-t-elle une menace pour la société française ?

Elle reflète une méfiance à l'égard de la connaissance. Nous avons une approche morale des questions tournant autour de l'immigration, dont le cadre de référence reste toujours la Seconde Guerre mondiale : tout plutôt que donner du grain à moudre à l'extrême droite. Comme l'écrit Pierre-André Taguieff, une certaine ignorance en matière d'immigration peut passer pour une bonne disposition à son égard. Mais l'ignorance rend aveugle sur le réel et illusionne.

Peut-on étudier de façon aussi approfondie que vous le faites l'immigration en faisant totalement l'impasse sur les questions humanitaires ?

Je ne dénie pas la pertinence de l'argument humanitaire. Il pourrait même être jugé supérieur à l'intérêt national, pourvu que ce soit de façon démocratique, en connaissance de tout le reste.



Revenir en haut
BF59


Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2008
Messages: 332
Localisation: Lille

MessagePosté le: Lun 7 Juin - 12:28 (2010)    Sujet du message: France : L'immigration dévoilée - la chronique de Michel Godet - La Tribune 9 mai 2008 Répondre en citant

"Vous n'hésitez pas à affirmer que le pouvoir politique français a perdu la maîtrise de la politique migratoire ?

En effet, celle-ci se fonde désormais sur des droits et non sur un pouvoir discrétionnaire. On entre en France d'abord pour faire valoir un droit individuel. Les flux familiaux représentaient, en 2007, 55 % des entrées en provenance des pays tiers (hors espace économique européen)."

Intéressant, et révélateur.

C'est affreux, l'état n'exerce pas de pouvoir discrétionnaire sur le choix des conjoints ni sur leurs décisions de faire des enfants, il a donc perdu la maîtrise de la politique migratoire ! Où l'on voit jusqu'où seraient prêts à aller ceux qui réclament à cor et à cri une telle "maîtrise", et ce qu'ils entendent par là.

Il ne lui vient pas une seconde à l'esprit que l'état pourrait être au service des citoyens et non l'inverse.

"Les flux familiaux représentaient, en 2007, 55 % des entrées en provenance des pays tiers (hors espace économique européen)"

Pourquoi cette impasse sur les ressortissants de l'EEE, de la part d'une scientifique rigoureuse et objective qui se targue de combattre les tabous ? Cela ne dérange-t-il donc pas Mme Tribalat qu'ils puissent entrer librement en France, que ce soit pour des raisons professionnelles ou familiales ? Pourquoi ne dénonce-t-elle pas le fait que le gouvernement n'exerce aucune maîtrise sur cette immigration ?

Force est de se rendre à l'évidence : Mme Tribalat n'imagine pas un instant que l'état français se permette de dicter sa vie privée à un citoyen allemand, de choisir son conjoint à sa place, de décider du nombre de ses enfants, elle n'imagine pas un instant que le gouvernement puisse légitiment se réclamer de la "maîtrise" de l'immigration pour persécuter des étrangers bon teint de culture chrétienne, tout en réclamant à cor et à cris qu'il le fasse pour les autres.

Impossible de croire que les motivations de cette dame sont purement scientifiques.

Quand à Michel Godet, je crois que cette fois il a enfin jeté le masque.

Cela fait des années qu'il répète que la France risque de manquer de bras ou de cerveaux, ce qui est absurde.
Des années qu'il essaye de faire croire qu'on pourrait résorber le chômage des jeunes en agissant uniquement sur la formation ou l'apprentissage, ce qui est grotesque.

Jusqu'à présent, je le prenais pour un idiot utile mais de bonne foi, employé par l'establishment pour justifier le crime consistant à exclure les jeunes du droit à l'indemnisation du chômage et au RSA.

Mais avec la phrase "Il n’y aura même pas d’église à construire puisque les nôtres sont à moitié vides !" ce Monsieur s'est démasqué,  un idiot ne pense pas à ce genre d'argument trop vicieux. Et si ce n'est pas un idiot, alors il n'est pas dupe du rôle qu'il joue dans le matraquage de la propagande fasciste !

Le journal Libération, lui, a toujours été dupe de Monsieur Michel Godet.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:11 (2016)    Sujet du message: France : L'immigration dévoilée - la chronique de Michel Godet - La Tribune 9 mai 2008

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Franco-Etrangers Index du Forum -> couples et familles binationales -> Revue de presse et des blogs Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com