Franco-Etrangers Index du Forum

Franco-Etrangers
Vivre en France en famille

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Site Meter
Etre né en France d'au moins un parent immigré

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Franco-Etrangers Index du Forum -> couples et familles binationales -> Documents et dossiers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin


Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2008
Messages: 1 580

MessagePosté le: Jeu 1 Avr - 17:34 (2010)    Sujet du message: Etre né en France d'au moins un parent immigré Répondre en citant

Etre né en France d'au moins un parent immigré
Insee
Mars 2010
http://www.insee.fr/fr/ffc/ipweb/ip1287/ip1287.pdf

On pourrait simplement faire remarquer que les enfants d'immigrés d'un seul parent immigré sont tout autant des enfants de Français.

Citation:


En 2008, 3,1 millions de personnes âgées de 18 à 50 ans, nées en France métropolitaine, sont enfants
d’immigrés. La moitié d’entre elles ont moins de 30 ans. 50 % ont deux parents
immigrés, 20 % sont descendants d’immigrés uniquement par leur mère et 30 %
uniquement par leur père.

La moitié des descendants directs ont un parent immigré né en Europe et quatre sur
dix sur le continent africain, essentiellement au Maghreb. Les descendants les
plus jeunes ont des parents d’origines plus variées et plus lointaines. Les
enfants d’immigrés de 18 à 30 ans ont une fois sur deux une ascendance africaine.

La répartition régionale des descendants s’écarte peu de celle des immigrés. Ainsi,
un tiers des descendants âgés de 18 à 50 ans sont franciliens.

Près du quart des descendants ayant la nationalité française ont au moins une
autre nationalité.

Pour la grande majorité des descendants, la langue française a été transmise dans
leur enfance par au moins un de leurs parents. À la génération suivante, les descendants
devenus eux-mêmes parents parlent français avec leurs enfants vivant
en France, dans 99 % des cas.









INSEE - Né en France d'un parent immigré - Mars 2010


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 1 Avr - 17:34 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin


Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2008
Messages: 1 580

MessagePosté le: Jeu 1 Avr - 21:42 (2010)    Sujet du message: Etre né en France d'au moins un parent immigré Répondre en citant

Un jeune Français sur cinq a un parent immigré
Le Figaro - Par Cécilia Gabizon
30 mars 2010
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/03/30/01016-20100330ARTFIG00003-un-jeune-francais-sur-cinq-a-un-parent-immigre-.php

Selon une étude de l'Insee, la moitié des 3,1 millions d'enfants d'immigrés sont d'origine européenne.

Il y a les immigrés. Et leurs enfants, dont le destin passionne la France. On les espère intégrés. On les redoute rebelles. La statistique
publique a tenté de cerner leur trajectoire dans une vaste étude TeO (Trajectoires et Origines, qui porte sur un échantillon de 22 000
personnes) dont l'Insee publie ce mardi les premiers résultats (cliquez ici pour télécharger l'étude).

Les enfants d'immigrés représentent 12 % de la population âgée de 18 à 50 ans. Cette proportion augmente parmi les plus jeunes. Presque
un Français de 18 ans sur cinq a un parent immigré. La diversité est une réalité de masse dans cette génération. Il y a vingt ans, seul
un Français sur dix venait d'ailleurs, note l'Insee. Parmi les 3,1 millions d'enfants d'immigrés (âgés de 18 à 50 ans) nés en France
métropolitaine, 50 % sont issus de l'immigration européenne, italienne, espagnole, portugaise, polonaise, allemande. Mais beaucoup
ont plus de 40 ans.

Les enfants de Maghrébins et d'Africains se font plus nombreux chez les jeunes. Entre 15 et 18 ans, quelque 13 % des descendants
d'immigrés sont liés à l'Algérie, 20 % au Maroc et à la Tunisie, et 8 % viennent d'Afrique noire. Sur le plan national, les enfants
d'origine subsaharienne «sont encore peu nombreux. Mais la vision est souvent déformée car ces foyers africains sont concentrés
pour les deux tiers en Ile-de-France, ce qui donne l'impression d'une arrivée massive», explique-t-on à l'Insee. En réalité, ils font
jeu égal avec les fils de Cambodgiens, Vietnamiens et Laotiens, arrivés dans les années 1970 et 1980. Imperceptiblement, les origines
des migrants se diversifient. Beaucoup ne viennent plus ni d'Europe, ni d'Afrique. Ainsi 9 % des fils d'immigrés sont d'origine asiatique
(avec l'apparition de nouveaux pays, comme le Sri Lanka ou le Pakistan) et encore 9 % d'Amérique et du Moyen-Orient.

Beaucoup sont tentés par la binationalité

Cinquante pour cent des enfants d'immigrés naissent dans une famille où les deux parents sont étrangers, les autres étant le fruit d'une
union mixte. La France se distingue par le grand nombre de ces unions, bien qu'elles se fassent plus rares parmi les dernières vagues
d'immigration. Parmi les descendants d'immigrés européens, de 75 à 90 % ont un parent français. En revanche, seuls 30 % des descendants
d'immigrés africains (Maghreb y compris) et 10 % des descendants d'immigrés turcs sont dans le même cas.

Les enfants de couples mixtes se disent moins victimes de discriminations. Dans un autre volet de l'enquête TeO, 16,6 % d'entre eux déclarent
avoir été rejetés en raison de leur origine contre 30,8 % lorsque les deux parents sont immigrés. Les auteurs de l'étude s'interrogent sur
l'influence du nom de famille, ou encore d'une perception du métissage plus positive, sans trancher.

Beaucoup d'enfants d'immigrés sont maintenant tentés par la binationalité contrairement aux anciennes générations. 40 % des descendants
d'origine turque, d'Afrique du Nord ou du Portugal ont deux passeports. Si désormais, beaucoup ne veulent plus renoncer à leurs racines, la
langue française, elle, s'impose dans les foyers, dès le plus jeune âge.


Dernière édition par Admin le Mer 1 Sep - 13:23 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Admin


Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2008
Messages: 1 580

MessagePosté le: Mer 5 Mai - 02:23 (2010)    Sujet du message: Etre né en France d'au moins un parent immigré Répondre en citant

Qui d'entre nous sera mangé ? L'indice Duncan.

C'est au fin fond d'un "document complémentaire" à l'enquête Insee que l'on découvre une nouvelle donnée :
l'indice de concentration Duncan.

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1287
cliquer sur documents complémentaires dans la colonne de droite, cliquer sur tableau complémentaire 1 dans le tableur excel.


Si je comprend bien, cet indice Duncan calcule la part de population d'une origine donnée qui devrait "déménager" pour éviter les
phénomène de surconcentration communautaire.

Autrement dit, l'indice Duncan indique celles des populations à "inciter" prioritairement à partir pour rétablir ce qu'il est désormais
convenu d'appeler une mixité sociale.

Nul doute que le gouvernement ne travaille méthodiquement et non pas en fonction du ressenti de l'instant dont il nous abreuve.

On remarque que les communautés prioritaires sont les africains sub-sahariens, suivis des turques et des asiatiques puis des
marocains/tunisiens.

Il y a différentes façons d'inciter à "déménager", toutes pouvant être utilisées simultanément :

- l'une consiste à ne pas améliorer les conditions de vie de cette communauté là où elle se trouve, voir à les détériorer volontairement
pour inciter au déménagement. On pense bien sûr à nos banlieues franco-étrangères.

- Une autre consiste à créer de meilleurs conditions de vie dans une autre localisation, afin d'inciter une partie de la communauté cible
à s'y installer. On se souvient ainsi de la stratégie gouvernementale de développer l'accueil de la petite enfance et les accès internet
dans les zones semi-rurales et les campagnes afin de les rendre attractives (voir multinational du 26 février 2010
http://multinational.leforum.eu/t758-franco-etrangers-se-deconcentrer-vers-les-campagnes.htm ). On connaît toutefois
l'inconvénient des campagnes : mis à part les services à la personnes en direction des personnes âgées isolées, il n'y a pas de travail.

- Une troisième méthode consiste cette fois à expulser vers les pays d'origine ceux qui ne disposent pas ou pas encore de la nationalité
française ou dont le dossier de naturalisation se trouverait inexplicablement ajourné. Voir en particulier multinational du 16 mars 2010
sur les 21 départements où sont mises en place depuis fin décembre 2009 des procédures dérogatoires au principe d'égalité permettant
aux Préfectures de refuser ou d'ajourner des dossiers de naturalisation : http://multinational.leforum.eu/p2009.htm

Plus les chiffres liés à l'indice Duncan sont élevée, plus la population concernée est considérée concentrée :

Citation:








Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:13 (2016)    Sujet du message: Etre né en France d'au moins un parent immigré

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Franco-Etrangers Index du Forum -> couples et familles binationales -> Documents et dossiers Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com