Franco-Etrangers Index du Forum

Franco-Etrangers
Vivre en France en famille

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Site Meter
US : les mariages mixtes toujours à la hausse mais moins vite

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Franco-Etrangers Index du Forum -> couples et familles binationales -> A la Une
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin


Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2008
Messages: 1 580

MessagePosté le: Lun 7 Juin - 08:25 (2010)    Sujet du message: US : les mariages mixtes toujours à la hausse mais moins vite Répondre en citant

US : les mariages mixtes toujours à la hausse mais moins vite

2,25 millions de mariages mixes en 1990 et 4,5 millions en 2010.

Citation:


Voir également l’étude très fouillée du Pew Research Center du 4 juin 2010 :

US - Mariages Mixtes
Un nouveau mariage sur sept est désormais interracial ou interethnique aux Etats-Unis.
Pew Research Center – Social and Demographic Trends Reports
4 juin 2010
http://multinational.leforum.eu/t831-Etats-Unis-Mariages-Mixtes-2010-Rappport-Pew-Research-Center-4-juin-2010.htm



Citation:


US : les mariages mixtes toujours à la hausse mais moins vite
Interracial marriage still rising, but not as fast
Associated Press par Hope Yen, Rédacteur.
26 mai 2010
http://www.onenewspage.com/news/Front+Page/20100526/11380692/Is-US-melting-pot-Interracial-marriage-slows.htm


Washington (AP) – Melting pot ou division raciale ? La croissance des mariages mixtes ralentie parmi les américains d’origine hispanique ou asiatique. Toutefois, la probabilté de se marier avec un blanc augmente significativement pour les Noirs.
WASHINGTON (AP) -- Melting pot or racial divide? The growth of interracial marriages is slowing among U.S.-born Hispanics and Asians. Still, blacks are substantially more likely than before to marry whites.

Le nombre de marriages interraciaux aux Etats-Unis a augmenté de 20% depuis 2000 pour concerner environ 4,5 millions de couples, selon le dernier recensement. Bien que continuant à croître, cela représente une baisse significative comparé aux 65% d’augmentation entre 1990 et 2000.
The number of interracial marriages in the U.S. has risen 20 percent since 2000 to about 4.5 million, according to the latest census figures. While still growing, that number is a marked drop-off from the 65 percent increase between 1990 and 2000.

Quelques 8% des mariages américains sont mixtes, ils étaient 7% en 2000.
About 8 percent of U.S. marriages are mixed-race, up from 7 percent in 2000.

Les dernières tendances minorent la perception d’une société américaine post-raciale et assimilée. Les démographes évoquent un flux régulier d’immigration récente qui a permis aux Hispaniques et les Asiatiques de disposer d’une palette de partenaires ethniquement plus proches tout en créant une certaine distance sociale face aux Blancs en raison des différences culturelles et linguistiques.
The latest trend belies notions of the U.S. as a post-racial, assimilated society. Demographers cite a steady flow of recent immigration that has given Hispanics and Asians more ethnically similar partners to choose from while creating some social distance from whites due to cultural and language differences.

Les craintes blanches face à une population minoritaire américaine en augmentation rapide pourrait aussi contribuer aux divisions raciales selon les experts.
White wariness toward a rapidly growing U.S. minority population also may be contributing to racial divisions, experts said.

“Les frontiers raciales ne sont pas près de disparaître » selon Daniel Lichter, professeur de sociology et de politique publique à Cornell Université. Il relève une augmentation du sentiment anti-immigrant aux Etats-Unis depuis les attaques terroristes du 11 septembre 2001, ainsi que les tensions actuelles en Arizona relatives à sa nouvelle loi sur l’immigration.
"Racial boundaries are not going to disappear anytime soon," said Daniel Lichter, a professor of sociology and public policy at Cornell University. He noted the increase in anti-immigrant sentiment in the U.S. after the Sept. 11, 2001, terror attacks as well as current tensions in Arizona over its new immigration law.

“Ces réactions blanches face aux groupes immigrés facilitent un repli communautaire chez certains immigrés en besoin de solidarité » selon Lichter.
"With a white backlash toward immigrant groups, some immigrants are more likely to turn inward to each other for support," Lichter said.

Définis par race, environ 40% des Asiatiques nés aux Etats-Unis se marient désormais avec des blancs – une proportion inchangée depuis 1980. Leurs probabilités de marier des asiatiques venus de l’étranger, dans le même temps, a été multipliée par 3 pour les hommes et par 5 pour les femmes, pour s’établir aux alentours de 20%.
Broken down by race, about 40 percent of U.S.-born Asians now marry whites - a figure unchanged since 1980. Their likelihood of marrying foreign-born Asians, meanwhile, multiplied 3 times for men and 5 times for women, to roughly 20 percent.

Parmi les Hispaniques nés aux Etats-Unis, les mariages avec des blancs ont modestement augmenté de quelques 30 à 38% durant les trios dernières decennies. Mais la proportion des mariages avec des Hispaniques nés à l’étranger a doublé – s’établissant à 12,5% pour les hommes et 17,1% pour les femmes.
Among U.S.-born Hispanics, marriages with whites increased modestly from roughly 30 percent to 38 percent over the past three decades. But when it came to marriages with foreign-born Hispanics, the share doubled - to 12.5 percent for men, and 17.1 percent for women.

Par contraste, les Noirs sont désormais trois fois plus susceptibles de se marier avec des Blancs qu’en 1980. Quelques 14,4% des hommes Noirs et 6,5% des femmes se trouvent désormais en mariage mixte, en raison d’un niveau plus élevé d’éducation, d’une armée davantage intégrée racialement et d’une classe moyenne noire à la hausse qui a permis davantage d’interaction avec les autres races.
In contrast, blacks are now three times as likely to marry whites than in 1980. About 14.4 percent of black men and 6.5 percent of black women are currently in such mixed marriages, due to higher educational attainment, a more racially integrated military and a rising black middle class that provides more interaction with other races.

Ces chiffres reflètent en partie un conflit intime décrit par les Asiatiques et les Hispaniques, naviguant entre deux mondes culturels – les Etats-Unis et le pays de leurs parents.
The numbers reflect in part an internal struggle that Asians and Hispanics say they feel navigating two cultural worlds - the U.S. and their parents' homeland.

Hai Nguyen, 37 ans, de Houston, se souvient la complicité immédiate qu’elle a ressentie après avoir rencontré son premier boyfriend vietnamien, Greg, au collège. Nguyen explique qu’alors qu’elle devait s’expliquer en détail à des petits amis blancs, elle avait avec Greg le sentiment « qu’il me comprenait tant, car nous mangions la même nourriture, aimions les mêmes choses, nos familles se connaissaient et si peu de choses avaient à être dites ».
Hai Nguyen, 37, of Houston recalls the instant connection she felt after meeting her first Vietnamese boyfriend, Greg, in college. Nguyen says while she had to explain herself to white boyfriends, with Greg it was a feeling that "he so gets me, because we eat the same food, we like the same things, our families know each other and there is so little that needs to be said."

Avec l’appui enthousiaste de ses parents, elle s’est mariée avec Greg. Mais leur complicité a rapidement chuté, en partie en raison de l’implication professionnelle de Nguyen dans sa carrière d’analyste financier qui s’opposait avec des attentes plus traditionnelles de « toujours assurer de la nourriture fraîche sur la table »
With the enthusiastic support of her parents, she and Greg married. But their connection soon began to fade, due partly to Nguyen's budding career as a business analyst, which clashed with more traditional expectations for her to "always have fresh food on the table." The two divorced and Nguyen is now remarried to Jon, who is white.

« Mes parents avaient des préjugés, mais ils les acceptaient” dit Nguyen. Elle décrit des sentiments parfois différents, comparé à ses parents et les autres couples monoculturels. « Ils savent que c’est inévitable. Ma langue natale s’effacera à la longue et l’histoire fera son travail ».
"My parents have prejudices, but they've accepted it," said Nguyen. She described occasionally feeling different with her parents and other single-race couples. "They know it's inevitable. My native tongue will eventually fade, and history will take its course."

Les évolutions démographiques peuvent compliquer les notions d’identité raciale.
The demographic shifts can complicate conventional notions of racial identity.

En raison de l’augmentation des mariages mixtes, les Américains multiraciaux forment un petit groupe démographique mais en croissance forte, représentant quelques 5% des populations minoritaires. Ensemble avec les Noir, les Hispaniques et les Asiatiques, le Bureau du Recensement estime qu’ils représenteront collectivement la majorité de la population au tournant du siècle.
Due to increasing interracial marriages, multiracial Americans are a small but fast-growing demographic group, making up about 5 percent of the minority population. Together with blacks, Hispanics and Asians, the Census Bureau estimates they collectively will represent a majority of the U.S. population by mid-century.

Toutefois, de nombreuses personnes multiraciales – particulièrement celles en partie noires – se refusent à un « multi » label pour préférer s’identifier à une race unique.
Still, many multiracial people - particularly those who are part black - shun a "multi" label in favor of identifying as a single race.

Selon certaines estimations, les deux tiers de ceux qui ont coché la seule case “Black” du formulaire de recensement sont en fait métissés, le Président Barack Obama inclus, qui s’est lui-même identifié en tant que noir dans le recensement de 2010 même si sa mère était noire.
By some estimates, two-thirds of those who checked the single box of "black" on the census form are actually mixed, including President Barack Obama, who identified himself as black in the 2010 census even though his mother was white.

Les données du recensement montrent également :
Census figures also show:

- Hawaii possède le plus grand taux de marriages mixtes, aux alentours de 32%. Il est suivi par l’Alaska, Okhlahoma, New Mexico et Nevada, qui se tiennent entre 15 et 19%. Les 5 derniers sont la Pennsylvania, Maine, Kentucky, Mississippi et West Virginia, chacun entre 3 et 4%.
-Hawaii had the highest share of mixed marriages, about 32 percent. It was followed by Alaska, Oklahoma, New Mexico and Nevada, which ranged from 15 percent to 19 percent. The bottom five states were Pennsylvania, Maine, Kentucky, Mississippi and West Virginia, each ranging from 3 percent to 4 percent.

- Le Mississippi possède le taux le plus rapide d’augmentation des mariages mixtes entre 2000 et 2008, un signe de liens plus rapprochés entre les Blacks et les Blancs, bien qu’il reste l’avant dernier dans la proportion de mariages mixtes.
-Mississippi had the fastest growth in mixed marriages from 2000-08, a sign of closer ties between blacks and whites, though it still ranked second to last in overall share of mixed marriages.

- Les mariages mixtes ont bondi de 2,25 à 3,7 millions, soit + 65%, de 1990 à 2000, alors que ces unions devenaient plus largement acceptées dans les Etats du Sud.
-Mixed marriages jumped from 2.25 million to 3.7 million, or 65 percent, from 1990-2000, as such unions became more broadly accepted in Southern states.

- Parmi les Blancs nés aux Etats-Unis, quelques 0,3% ont marié des Noirs en 1980 ; ce taux est monté à 1% en 2008. Quelques 0,3% des Blancs ont marié des Asiatiques en 1980 contre environ 1% en 2008. Aux alentours de 2% des Blancs ont marié des Hispaniques en 1980 mais 3,6% en 2008.
-Among U.S.-born whites, about 0.3 percent married blacks in 1980; that figure rose to about 1 percent in 2008. About 0.3 percent of whites married Asians in 1980 and about 1 percent in 2008. About 2 percent of whites married Hispanics in 1980, rising to about 3.6 percent in 2008.

Juan Thurman, 37 ans, un responsable de ventes de Houston, a fortement ressentie la combinaison de la pression familiale et d‘une identité ethnique très affirmée qui a lourdement pesé sur lui, en tant qu’Hispanique, lorsqu’il flirtait, même si l’école a été pour lui l’occasion d’interagir davantage avec les autres races.
Juan Thurman, 37, a Houston sales account manager, says both family pressure and a strong ethnic identity weighed heavily on him as a Hispanic when he was dating, even as he found himself interacting more with other races in school.

Au lycée et à l’Université Rice, selon Thurman, il y avait moins d’opportunités de rencontrer des femmes hispaniques en maîtrise. Au final, il s’est marié avec Emily, qui est blanche, sur la base d’une vision partagée de l’égalité des genres et un regard libéral sur la religion. Il se trouve avoir des amis de nombreuses origines différentes.
In high school and at Rice University, Thurman said, he had fewer opportunities to meet Hispanic women in his honors classes. Ultimately, he married Emily, who is white, based on shared life views of gender equity and a liberal outlook toward religion. He relishes having friends of many different backgrounds.

“Le mariage interracial n’est pas une grosse affaire”, toujours selon Thurman. “Même si je me sentais et continue de me sentir culturellement différent d’un point de vue familial”.
"Interracial marriage is not a big deal," Thurman said. "Still, from a family standpoint, I did feel culturally different and I continue to feel so."

Les données proviennent des recensements précédents ainsi que de l’American Community Survey de 2008, qui a concerné 3 millions de foyers. Les données pour les « Blancs » font référence aux Blancs qui ne sont pas d’ethnie hispanique. Hispanique est compté comme une race pour la définition des mariages interraciaux.
The figures come from previous censuses as well as the 2008 American Community Survey, which surveys 3 million households. The figures for "white" refer to those whites who are not of Hispanic ethnicity. For purposes of defining interracial marriages, Hispanic is counted as a race.



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 7 Juin - 08:25 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin


Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2008
Messages: 1 580

MessagePosté le: Mar 8 Juin - 14:22 (2010)    Sujet du message: US : les mariages mixtes toujours à la hausse mais moins vite Répondre en citant

Remise en perspective historique des mariages mixtes aux Etats-Unis

Ce n’est qu’en 1967 que la Cour Suprême des Etats-Unis interdit toute loi s’opposant aux mariages interraciaux.

Ce n’est qu’en 2000 que l’Alabama abroge le dernier texte.


Citation:


Les mariages interraciaux sur le journal de Katie Couric
Katie Couric's Notebook: Interracial Marriage
CBS
7 juin 2010 - 3
http://www.cbsnews.com/8301-500803_162-20007027-500803.html

En 1958, la police de Virginia faisait irruption dans la chambre de Richard et Milfred Loving, un couple interracial, et les arrêtaient pour s’être marié.
In 1958, Virginia police barged into the bedroom of Richard and Mildred Loving, an interracial couple, and arrested them for being married.

Le Juge a décidé qu’il y a une raison à ce que Dieu place des races différentes sur des continents différents. Mais la Cour Suprême s’y est opposée, renversant la décision en 1967 et abrogeant de telles lois pour de bon.
The judge ruled that God put different races on separate continents for a reason. But the Supreme Court disagreed, overturning the decision in 1967and ending such laws for good.


Ces jours-ci, près de 15% des mariages sont interraciaux aux Etats-Unis, contre 7% en 1980, selon une étude du Pew Research Center.
These days, nearly 15 percent of U.S. marriages are interracial, up from 7 percent in 1980, according to a study by the Pew Research Center.

De façon intéressante, les hommes noirs sont deux fois plus susceptibles d’épouser quelqu’un en-dehors de leur race que les femmes noires. De même pour les femmes asiatiques comparées aux hommes asiatiques.
Interestingly, black men are more than twice as likely to marry outside their race than black women. And the same is true for Asian women compared to Asian men.

Ces disparités de genre montrent qu’il existe toujours des normes sociales actives. Plus de 60% des Américains acceptent le principe des mariages mixtes – ce qui implique que 40% ne l’acceptent pas.
Those gender disparities show there are still social norms at play. More than 60 percent of Americans are fine with intermarriage - but that means 40 percent are not.

Ce pays a été depuis longtemps un un melting pot de races, religions et ethnies. La progression naturelle se traduit par des familles qui ressemblent davantage à une publicité de Benetton qu’à une photo de l’album de Cleavers.
This country has long been a melting pot of races, religions and ethnicities. The natural progression are families who look more like a Benetton ad than the Cleavers photo album.



Citation:


1967 : Abolition de toute interdiction des mariages mixtes aux Etats-Unis

Loving v. Virginia
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Loving_v._Virginia

Loving v. Virginia ("Loving contre Virginie") est un arrêt de la Cour suprême des États-Unis (arrêt 388 U.S. 1), rendu le 12 juin 1967. Cassant une décision de la Cour suprême de Virginie, il déclare, à l'unanimité des neuf juges, anti-constitutionnelle la loi de cet État qui interdisait les mariages entre personnes de race noire et blanche. Plus largement, il invalide toute loi qui apporterait des restrictions au droit au mariage en se fondant sur la race des époux. De telles lois existaient alors dans seize États américains. Le nom des plaignants, les Loving, rend touchant le nom de l'arrêt en anglais : L'amour contre l'État de Virginie, ce dernier s'opposant au mariage.

Les plaignants, Mildred Jeter, une femme noire et Richard Perry Loving, un homme blanc, étaient résidents en Virginie. Ils s'étaient mariés en juin 1958 dans le District de Columbia voisin, ayant quitté la Virginie pour échapper à une loi de cet État interdisant les mariages « inter-raciaux ». À leur retour en Virginie, ils furent arrêtés chez eux au milieu de la nuit par le shériff du comté agissant sur une dénonciation anonyme. Ils furent accusés de violation de l'interdiction, plaidèrent coupable, et furent condamnés à un an de prison, avec suspension de la sentence pour vingt-cinq ans à condition qu'ils quittent l'État de Virginie. Le juge, Leon Bazile, faisant écho à l'interprétation du XVIIIe siècle par Johann Friedrich Blumenbach du terme "race", proclama que : « Dieu Tout-puissant créa les races blanches, noires, jaunes, malaises et rouges, et les plaça sur des continents séparés. Et, sauf l'interférence avec ses dispositions il n'y aurait aucune cause pour de tels mariages. Le fait qu'il sépara les races montre qu'il n'avait pas pour intention qu'elles se mélangent. »

Les Lovings déménagèrent pour le District de Columbia, et en 1963 commencèrent une série de procès pour faire casser leur condamnation au motif du quatorzième amendement de la constitution des États-Unis, qui fut tranchée par la Cour suprême.

La Cour suprême cassa le verdict dans une décision unanime des neuf juges, rejetant l'argument du Commonwealth de Virginie selon lequel une loi interdisant aussi bien aux Noirs qu'aux Blancs d'épouser une personne d'une autre "race", et prévoyant des peines identiques pour des contrevenants noirs comme blancs, ne pouvait être considérée discriminatoire. Dans sa décision la cour écrivit : « Le Mariage est un des "droits civiques fondamentaux de l'homme", fondamentaux pour notre existence et notre survie même... Pour nier cette liberté fondamentale sur une base aussi intenable que les classifications raciales incorporées dans ces lois, des classifications si directement subversives au principe d'égalité au cœur du quatorzième amendement, prive assurément tous les citoyens de l'État d'une liberté sans procédure légale régulière (due process of law). Le quatorzième amendement requiert que la liberté de choix de se marier ne soit pas restreinte par des discriminations raciales. Sous notre constitution, la liberté d'épouser, ou de ne pas épouser, une personne d'une autre race réside dans l'individu et ne peut être réduite par l'État. »

Malgré cette décision, de tels textes restèrent en vigueur - bien qu'inappliqués - dans plusieurs États jusqu'en 2000, quand l'Alabama fut le dernier État à abroger toute loi contre les mariages mixtes.

Richard et Mildred Loving retournèrent en Virginie après la décision de la Cour suprême. Ils eurent 3 enfants. Richard Loving fut tué, à 42 ans, dans un accident de voiture provoqué par une personne ivre, sa femme étant grièvement blessée.

Le 12 juin 2007, pour les quarante ans de l'arrêt de la Cour suprême, elle publia une déclaration publique dans laquelle elle proclamait :

« Entourée comme je le suis par de merveilleux enfants et petits enfants, pas un jour ne passe sans que je pense à Richard et à notre amour, notre droit de nous marier, et combien cela signifiait pour moi d'avoir la liberté d'épouser la personne précieuse pour moi, même si d'autres pensaient qu'il était le “mauvais genre de personne” pour m'épouser. Je crois que tous les Américains, quels que soient leur race, leur sexe, leur orientation sexuelle doivent avoir la même liberté de mariage. Ce n'est pas l'affaire du gouvernement d'imposer les croyances religieuses de certains aux autres. Spécialement si ce faisant, il leur dénie leurs droits civiques. »

« Je ne suis toujours pas versée dans la politique, mais je suis fière que notre nom à Richard et à moi soit celui d'un arrêt de la Cour qui puisse favoriser l'amour, l'engagement, l'équité et la famille, ce que tant de personnes, noires ou blanches, jeunes ou vieilles, homo ou hétéros, recherchent dans la vie. Je suis pour la liberté de se marier pour tous. C'est de ça qu'il s'agit dans Loving (l'arrêt) et dans loving (l'amour). »

Mildred Loving est morte d'une pneumonie en mai 2008 à 69 ans.

L'histoire des Loving fut portée à l'écran en 1996 dans un film intitulé Mr. & Mrs. Loving, réalisé et scénarisé par Richard Friedenberg avec Lela Rochon, Timothy Hutton et Ruby Dee.



Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:21 (2017)    Sujet du message: US : les mariages mixtes toujours à la hausse mais moins vite

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Franco-Etrangers Index du Forum -> couples et familles binationales -> A la Une Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com