Franco-Etrangers Index du Forum

Franco-Etrangers
Vivre en France en famille

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Site Meter
Clichy-sous-bois reçue au Parlement Européen mais suspens pour la Commission

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Franco-Etrangers Index du Forum -> couples et familles binationales -> A la Une
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin


Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2008
Messages: 1 580

MessagePosté le: Sam 30 Oct - 05:27 (2010)    Sujet du message: Clichy-sous-bois reçue au Parlement Européen mais suspens pour la Commission Répondre en citant

Reçues par le Parlement Européen mais « pas certains » par José Barroso.
 
Des associations de Clichy reçues par le Parlement européen
EurActiv.fr 
27 octobre 2010
http://www.euractiv.fr/associations-clichy-recues-parlement-europeen-article

Citation:

 
Après l'appel à l'aide aux institutions européennes d'associations de Clichy-sous-Bois, publié par le journal Libération, le Parlement européen a indiqué qu'il recevra la délégation. Le président de la Commission réserve sa réponse.
 
José Manuel Barroso répondra à l’appel des associations de Clichy-sous-Bois. C'est ce qu'a indiqué à EurActiv.fr le cabinet du président de la Commission européenne, après la publication, dans Libération, mardi 26 octobre, d'une tribune par des associations de cette ville de région parisienne. Les auteurs interpellent les dirigeants européens sur la situation des banlieues françaises.
 
En revanche, il n'est pas certain que M. Barroso puisse recevoir les auteurs du texte. "Son calendrier est très chargé", précise l'un de ses collaborateurs.
 
Egalement interpellée par les associations clichoises, la présidente de la commission du Développement régional du Parlement européen, Danuta Hübner (PPE) a quant à elle répondu favorablement à la requête. Selon son bureau, contacté par EurActiv.fr, "Danuta Maria Hübner sera ravie de recevoir ce groupe de Clichy-sous-Bois". Le cabinet de Mme Hübner a proposé deux options aux représentants des associations: rencontrer les eurodéputés lors de la réunion de la commission Développement régional qui se déroulera à Bruxelles le 27 et 28 octobre, ou organiser un autre entretien avec la député européenne dans les jours à venir.
 
La délégation des eurodéputés Europe Ecologie a aussi répondu à l'appel des associations. « C'est avec plaisir qu'elle (la délégation Europe Ecologie ndrl) invitera les auteurs de ce texte à venir à Bruxelles afin de débattre des capacités de l'Union européenne à apporter des réponses aux problèmes que connaissent les habitants des "quartiers" en Europe », indique un communiqué de presse.
 
"Le gouvernement nous oublie"
 
Selon les associations à l’initiative de la tribune, les promesses faites par le gouvernement français de mettre en place un plan Marshall pour les banlieues "se sont envolées" après l'embrasement de plusieurs communes en France en 2005. "Pas la misère, pas l’isolement, pas la réclusion", ajoute le texte.
 
Le gouvernement ayant été  incapable de tenir ses engagements, les associations de Clichy-sous-Bois, d'où sont parties les émeutes, ont décidé de s’adresser directement aux institutions européennes. "C'est notre devoir de dire que le gouvernement de notre pays nous oublie. C'est pourquoi nous nous adressons à l'Europe qui a su récemment par la voix de son Parlement et de sa Commission prendre ses responsabilités et se montrer garante d'un certain esprit de justice et de respect de la personne humaine et des peuples", indique le texte. Une allusion aux récentes polémiques entre la France et la Commission au sujet du traitement des Roms expulsés hors de France.
 
Reste à savoir quelles sont les marges de manœuvre concrètes de l'Europe pour répondre aux inquiétudes des banlieues françaises. L’intervention directe de l’UE ne peut qu'être limitée. Des fonds européens dédiés à l’insertion et à la réhabilitation de quartiers en difficulté, comme le Fonds social européen (FSE), existent. Mais chaque Etat est souverain pour gérer ces fonds. L’UE ne peut en aucun cas contraindre les gouvernements à investir dans une action précise.
 
Au Parlement européen, le bureau de Danuta Maria Hübner a assuré qu’elle travaillerait sur le sujet. "Mais avant cela, il faut que le collectif de Clichy-sous-Bois puisse exposer sa situation et ses doléances à l’eurodéputée", a précisé un proche de Mme Hübner.


 
Appel de Clichois à José Manuel Barroso
Par Des Responsables Associatifs de Clichy-sous-Bois
Libération
26 octobre 2010
http://www.liberation.fr/societe/01012298410-appel-de-clichois-a-jose-manuel-barroso
 
Citation:

 
Le gouvernement de la République a la mémoire courte. Pas nous. Les promesses se sont envolées, pas la misère, pas l’isolement, pas la réclusion.
 
L’état d’urgence militaire a été levé depuis longtemps mais l’état d’urgence sociale est toujours là. Cinq ans après les révoltes urbaines, à la suite de la mort de deux des nôtres, nous sommes dans l’obligation de dire à toutes et à tous que rien n’a changé. L’Etat s’était à l’époque engagé à mettre en place un vrai plan Marshall pour les banlieues, afin de réduire les inégalités sociales et territoriales en mobilisant tous les ministères pour que le droit commun s’applique chez nous comme partout.
 
Aujourd’hui, nous, associations culturelles, sportives, citoyennes clichoises, qui œuvrons pour le lien social dans nos quartiers, voyons se réduire les moyens que les responsables du pays nous avaient promis d’augmenter.
 
C’est pourtant nous qui, avec d’autres, par la gestion au quotidien de la misère sociale, empêchons une nouvelle explosion de plus grande ampleur dans ces territoires déshérités. Nous estimons que notre devoir est de dire non à la violence mais, si l’Etat continue à nous dire non, alors notre devoir est vain. Si l’Etat continue à nous dire non, alors c’est encore et toujours la violence qui aura le dernier mot.
 
Il y a une autre voie, plus digne, plus démocratique, plus juste, celle de la reconnaissance et du respect. Reconnaissance des efforts des hommes et des femmes de nos quartiers qui sont des composantes à part entière de la société française. Reconnaissance de nos lieux d’existence où de nouveaux modes de vie et de nouvelles cultures s’inventent chaque jour dans la souffrance de la ghettoïsation et le délabrement des HLM.
 
Respect de la parole donnée, des engagements pris après la tragédie et les affrontements. Respect de nos anciens, de nos enfants et des générations à venir qui sont et seront entièrement le peuple de la République. La paix civile est un bien trop précieux pour le sacrifier sur l’autel des égoïsmes et de la crise financière.
 
C’est notre devoir de dire que le gouvernement de notre pays nous oublie. C’est pourquoi nous nous adressons à l’Europe qui a su récemment par la voix de son Parlement et de sa Commission prendre ses responsabilités et se montrer garante d’un certain esprit de justice et de respect de la personne humaine et des peuples. C’est à cet humanisme, à cette Europe courageuse et solidaire, que nous en appelons.
 
Nous demandons au président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, de bien vouloir nous recevoir pour que nous puissions lui exposer nos doléances et nos projets.
 
Nous demandons également aux eurodéputés, particulièrement ceux de la commission du développement régional, d’accepter de nous recevoir. Les révoltes urbaines de 2005 doivent trouver une issue positive pour qu’au moins Bouna et Zyed, qui auraient aujourd’hui respectivement 20 ans et 22 ans, ne soient pas enterrés une seconde fois sous la chape de plomb de l’indifférence et du manquement à la parole d’Etat.
 
Mariam Cissé, présidente de l’association Un coup de pouce pour l’Afrique, conseillère municipale de Clichy-sous-Bois, Abdelhak Hashas, président de l’association Moving City, trésorier de la Fédération régionale de taekwondo, Belhul Beyaz, président du FC Anatolie, Faycal Bouricha, président de l’Amicale de la résidence des Bois-du-Temple, conseiller municipal de Clichy-sous-Bois, Abdelali Meziane, adjoint au maire jeunesse, sports et loisirs à Clichy-sous-Bois, Samir Mihi, président de l’association Au-delà des mots (ADM), Syaka Traoré, trésorier d’ADM.
 

 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 30 Oct - 05:27 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Franco-Etrangers Index du Forum -> couples et familles binationales -> A la Une Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com