Franco-Etrangers Index du Forum

Franco-Etrangers
Vivre en France en famille

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Site Meter
Les mauvais comptes des familles franco-étrangères dans le football français : les quotas d’exclusion après les quotas d’expulsion

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Franco-Etrangers Index du Forum -> couples et familles binationales -> Couples mixtes et familles franco-étrangères : à quelle sauce veulent-ils nous manger ?
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin


Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2008
Messages: 1 580

MessagePosté le: Sam 30 Avr - 22:02 (2011)    Sujet du message: Les mauvais comptes des familles franco-étrangères dans le football français : les quotas d’exclusion après les quotas d’expulsion Répondre en citant

Les mauvais comptes des familles franco-étrangères dans le football français :
les quotas d’exclusion après les quotas d’expulsion.


Ils nous refont avec les binationaux du foot le coup des Roms de cet été pour les citoyens européens. Pas de quotas officiels mais de nouvelles conditionalités permettant de fait les mêmes restrictions. Footballeurs binationaux comme familles franco-étrangères.

Au football comme ailleurs, les quotas sans le dire semblent la dernière mode. Après les citoyens européens avec les Roms de l’été 2010, le temps des binationaux franco-étrangers avec les footballeurs du printemps 2011 ? L’affaire des footballeurs sera-t-elle également réglée par Bruxelles ? Les quotas seront probablement interdits mais de nouvelles conditionnalités vont être mises sur le tapis qui permettront de fait de limiter les binationaux.

Tuer les quotas ou imposer les quotas ? Rien ne vaut un bon petit scandale sur un sujet spécifique pour imposer une orientation générale ou au contraire la rendre impossible . A l’été 2010, c’était l’affaire des Roms pour imposer des restrictions à tous ceux relevant de la libre circulation européenne (dont les familles franco-étrangères sachant comment avoir accès à ce statut pour échapper à la ségrégation des lois nationales). La manœuvre fût magistrale : En se faisant imposer par Bruxelles le retrait de la désormais trop fameuse circulaire d’expulsion du 10 septembre 2010, Paris ne pouvait plus, du moins officiellement, imposer à ses polices, consulats ou préfectures, des quotas d’expulsion ou de refus de Roms (et donc des quotas d’expulsion ou de refus par nationalité, citoyens européens inclus).

Pas de quotas d’expulsion officiels par nationalité, certes, mais par contre des critères durcis d’acceptation à l’entrée ou à la continuation du séjour qui permettront, comme par hasard, de disposer d’un nouvel outil de tri sélectif aboutissant au final à la possibilité d’expulser plus ou moins qui l’on veut parmi les pauvres, à condition toutefois que chaque situation ne relève pas d’une des nombreuses dispositions protectrices décidées par la Cour de Justice Européenne ces dernières années (parent de citoyen européen, ect …).

Est-ce la même chose aujourd’hui avec l’affaire du football sur fond cette fois de binationalité ? Une chose est sûre : Avant d’être nommé ministre de l’Immigration, Eric Besson du temps de son secrétariat d’Etat à la Prospective en 2007-2008 avait commis deux rapports. Le premier concernait la libre circulation européenne. Le second concernait le milieu du football. L’affaire de la libre circulation a été réglée cet été et ses orientations confirmées dans la nouvelle loi Besson sur l’immigration qui arrive dans sa dernière ligne droite au Parlement. Après la citoyenneté européenne, voici donc désormais le tour des binationaux avec le football.

Révélée il y a quelques jours par mediapart, l’affaire des quotas secrets de joueurs noirs et africains dans les centres français de formation au football (30% max) paraît bien relever de la même stratégie.

Elle éclate au moment stratégique où se décident, en tous domaines, ces mêmes quotas secrets : Quotas de conjoints de Français pour l’immigration familiale (il est à craindre que les 50 000 autorisés chaque année soient désormais revus à la baisse), quotas de jeunes binationaux (c'est-à-dire nos enfants) dans les structures de formation professionnelle ou à l’université et surtout quotas d’accès aux logements sociaux comme d’entrée différée sur le territoire français en fonction des départements ou région d’installation.

On peut dès lors à priori suspecter que ce qui se joue derrière cette histoire de ballons ne tournant pas très rond concerne essentiellement le pourcentage d’étrangers ou de binationaux qui pourraient être acceptés ou refusés à l’adresse, c'est-à-dire selon leur commune d’installation, leur département ou leur région : 30% max de familles étrangères ou franco-étrangères comme proposé pour le football ou 20% max comme repris par le Haut Conseil à l’Intégration ?
Comme à l’automne avec les Roms, il faudra suivre les prises de position de la Commission Européenne sur ce dossier du football. Interdiction totale de quotas ségrégationnistes ? 20% max ? 30 % max ? Davantage ?

Le plus probable est que Bruxelles s’opposera à tout quota. Pour la simple raison du respect des grands impératifs du droit international. Par contre, comme dans le cas de la libre circulation européenne, de nouvelles conditionnalités devraient apparaître pour nos familles binationales comme pour les familles étrangères à partir de cette histoire des quotas. On pense bien à la récente prise de position hallucinante du Haut Conseil à l’Intégration (HCI) demandant, entre autres malveillances, que les familles franco-étrangères soient soumises aux mêmes conditions d’entrée sur le territoire que les familles étrangères, c'est-à-dire conditions de ressources et de logement autonome d’une part, quotas par bassins de vie d’autre part (voir multinational du 11 avril 2001 http://multinational.leforum.eu/t957-Avril-2011-Guerre-declaree-contre-les-couples-mixtes-le-Haut-Conseil-a-l-Integration-demande-que-les-conjoints-de-Francais-soient-soumis-aux-conditions-de-logement-et-de-revenus-des-familles-etrangeres-pour-etre-acceptes-en-France.htm ).

Il semble bien que cette affaire du football, dont le timing de la révélation par Mediapart est remarquable, représente la riposte à ce rapport du HCI d’ailleurs coordonné par l’un des plus proches de Nicolas Sarkozy en matière d’Immigration : Thierry Gaubert. En portant au grand jour le scandale des quotas d’exclusion dans les centres de formation du football français en fonction de l’origine nord-africaine ou noir-africaine, créer une polémique si forte qu’elle oblige Bruxelles à se positionner pour imposer à Paris d’interdire tout quota.

Mais nos familles savent bien là où tout cela est censé nous mener : Empêcher des quotas officiels d’exclusion certes mais accepter en sous-main de nouvelles conditionnalités permettant en fait d’aboutir aux mêmes effets de tri sélectif. L’initiative de Laurent Blanc, le sélectionneur national, demandant de faire évoluer les critères de recrutement des clubs de formations est à cet égard significative.

Les récents propos de Chantal Jouanno, la ministre des Sports, tels que rapportés par Le Parisien, le sont aussi : « la ministre des Sports a souligné qu' « il y a d'autres solutions que de dire +on va aboutir à des quotas pour réduire les binationaux+ « .

Binationaux dans le football et, par extension, familles franco-étrangère vivant en France en famille ? Interdiction de certaines de nos familles par conditions de ressources et de logement et de non-concentration en fonction de l’adresse ?


Dernière édition par Admin le Ven 16 Aoû - 20:39 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 30 Avr - 22:02 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin


Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2008
Messages: 1 580

MessagePosté le: Sam 30 Avr - 23:33 (2011)    Sujet du message: Les mauvais comptes des familles franco-étrangères dans le football français : les quotas d’exclusion après les quotas d’expulsion Répondre en citant

http://multinational.leforum.eu/t957-Avril-2011-Guerre-declaree-contre-les-couples-mixtes-le-Haut-Conseil-a-l-Integration-demande-que-les-conjoints-de-Francais-soient-soumis-aux-conditions-de-logement-et-de-revenus-des-familles-etrangeres-pour-etre-acceptes-en-France.htm

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:51 (2016)    Sujet du message: Les mauvais comptes des familles franco-étrangères dans le football français : les quotas d’exclusion après les quotas d’expulsion

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Franco-Etrangers Index du Forum -> couples et familles binationales -> Couples mixtes et familles franco-étrangères : à quelle sauce veulent-ils nous manger ? Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com