Franco-Etrangers Index du Forum

Franco-Etrangers
Vivre en France en famille

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Site Meter
Familles franco-étrangères et libre circulation européenne : Ségrégation et déconcentration à la sauce Laurent Wauquiez

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Franco-Etrangers Index du Forum -> couples et familles binationales -> Santé / Social
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin


Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2008
Messages: 1 580

MessagePosté le: Lun 9 Mai - 18:55 (2011)    Sujet du message: Familles franco-étrangères et libre circulation européenne : Ségrégation et déconcentration à la sauce Laurent Wauquiez Répondre en citant

Familles franco-étrangères et libre circulation européenne :
Ségrégation et déconcentration à la sauce Laurent Wauquiez


Plafond global aux aides sociales, pas de RSA durant 5 ans aux bénéficiaires de la libre circulation européenne. Et vingt heures par mois de travail d'intérêt général en contradiction avec les conventions internationales contre le travail forcé ...

Conjoints de Français, familles étrangères accédant au regroupement familial, travailleurs étrangers, étudiants ...
l'accès au RSA durant 5 ans est déjà interdit à la plupart des étrangers ! Mais un étrange village résistait jusqu'à présent : Tous ceux bénéficiant de la libre circulation européenne.

Derrière la polémique "chiffon rouge" que suscite ses propos, l'objectif réel de Laurent Wauquiez, animateur du
mouvement "droite sociale" mais également Secrétaire d'Etat aux Affaires Européennes, apparaît plus clairement :
étendre ce sas de 5 ans sans accès au RSA ( de même qu'au minimum vieillesse ) aux bénéficiaires de la libre circulation européenne,
c'est à dire non seulement aux européens vivant en France ou désirant s'y installer mais aussi à nos familles
franco-étrangères optant pour ce statut pour s'échapper d'une législation nationale de plus en plus ségrégationniste à notre égard,
prétendant régenter tous les aspects de "nos parcours d'intégration".

La libre circulation européenne sera demain le principal statut regroupant nos familles. L'optique gouvernementale a au moins
désormais le bénéfice de la clarté : nous imposer partout un sas d'au moins 5 ans avant de nous reconnaître les mêmes droits
qu'aux familles franco-françaises.

C'est à dire exactement la proposition hollandaise d'il y a quelques jours ne se cachant pas, elle, de viser spécifiquement les familles
hollando-étrangères. La coordination européenne (pour ne pas dire la connivence européenne) est bel et bien en marche.

Ce n'est pas tout : Toujours en tant que Secrétaire d'Etat aux Affaires Européennes, il n'aura bien sûr pas échappé à Laurent Wauquiez
la principale conséquence de la décision récente cette fois du gouvernement britannique de regrouper et de limiter le total
des aides sociales que peut toucher un foyer (aides au logement comprises). Amputées de leurs aides au logement par cette limite
couperet, les classes populaires des grandes villes, de Londres ou d'ailleurs, ne pourront plus faire face à leurs loyers. Elles devront
abandonner ces logements urbains convoités par les classes moyennes également touchées par la pénurie d'habitats pour une réinstallation
dans le rural ou le péri-urbain moins cher à se loger. L'outil parfait de la campagne de déconcentration.

Limiter le total des aides sociales disponibles en incluant les aides au logement, c'est refuser de prendre en compte les différentiels
de coût du loyer et obliger les classes populaires franco-étrangères à quitter les grandes villes pour laisser place aux classes moyennes
locales mais également aux familles étrangères de l'immigration qualifiée.

Quand à la contrepartie obligatoire proposée de 5 heures par semaine de travail d'intérêt général par semaine, qui irait de la sortie des
écoles à un mystérieux service d'accueil dans les services publics ( pour se substituer aux agents pour annoncer un refus d'accès aux
prestations sociales ? ), la ficelle est également un peu grosse.Il ne s'agirait ni plus ni moins que d'obliger les rmiste-rsa à financer en nature
leur prestations d'aide sociale en remplaçant le personnel débauché par l'administration pour cause d'économies budgétaires. Après les familles
franco-étrangères finançant par leurs taxes au séjour le programme d'encadrement et de tri sélectif du Contrat d'Accueil et d'Intégration,
une autre variante de l'auto-financement des pauvres.

Rien n'est moins sûr que ce volet travail obligatoire puisse franchir l'obstacle des conventions internationales de l'Organisation
Internationale du Travail luttant précisément contre le travail forcé. Mais encore faudrait-il maîtriser suffisamment le droit pour
pouvoir se prévaloir de cette convention pour refuser le travail obligatoire.

Le plus probable est qu'il ne s'agit que d'un chiffon rouge qui sera à un moment ou un autre abandonné mais visant dès aujourd'hui
à masquer et à faire accepter les deux autres mesures : suppression de l'accès au RSA pour tous ceux exerçant leur droit à la libre
circulation européenne et plafonnement des aides au logement visant à exiler des villes les classes populaires franco-étrangères.

Campagne électorale ou campagne de déconcentration ? Les deux ? Cette "droite sociale" a un bien drôle de goût.


Citation:


Wauquiez souhaite conditionner le RSA à des heures de "service social"
Le Monde
8 mai 2011
http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/05/08/wauquiez-souhaite-conditionner-le-rsa-a-des-heures-de-service-social_1518840_3224.html#ens_id=1519042

Le ministre des affaires européennes, Laurent Wauquiez, a indiqué dimanche 8 mai au cours de l'émission BFM TV 2012-Le Point-RMC
que son groupe "la Droite sociale" déposerait "dans les 10 jours" à l'Assemblée une proposition de loi pour contraindre les bénéficiaires
du RSA à "assumer" cinq heures hebdomadaires de "service social".

Dénonçant les "dérives de l'assistanat", qu'il qualifie de "cancer de la société française", il a émis l'hypothèse "de plafonner le cumul
de tous les minima sociaux à 75 % du Smic, pas plus". "Aujourd'hui, un couple qui est au RSA, en cumulant les différents systèmes
de minima sociaux, peut gagner plus qu'un couple dans lequel il y a une personne qui travaille au SMIC, a-t-il avancé. Ça c'est la société
française qui tourne à l'envers."

Le maire du Puy-en-Velay a ensuite jugé anormal que le système de protection social, "le plus généreux d'Europe", permette aux étrangers,
"très facilement, de bénéficier de nos différents outils de solidarité". "Il est normal que quelqu'un qui vienne en France bénéficie de notre
système à condition qu'il ait un minimum contribué", a-t-il estimé, suggérant d'établir une durée minimale de travail - cinq ans - pour pouvoir
y prétendre. L'objectif est, d'après M. Wauquiez, que ces propositions soient expérimentées avant la présidentielle de 2012, et puissent nourrir
le débat de la campagne.

"EN FACE DES DROITS, IL Y A DES DEVOIRS"

En contrepartie, afin de promouvoir le "sens de l'équilibre (...) au bénéfice des classes moyennes", le ministre s'est prononcé pour que chaque
citoyen résidant plus de trois mois en France soit assujetti à l'impôt, contre six mois actuellement.

A propos du revenu de solidarité active (RSA), il a réaffirmé qu'en contrepartie "il faut que chacun assume chaque semaine cinq heures de
service social". Cela ne représente "pas grand-chose" mais montre que, "en face des droits (...), pour vous il y a des devoirs". "Nous plaidons
pour que ce soit une obligation, et on déposera dans les 10 jours qui viennent une proposition de loi en ce sens", a-t-il indiqué. Il a évoqué comme
possibles missions les sorties d'école, les travaux de nettoyage ou encore "l'accueil de service public".



Dernière édition par Admin le Ven 16 Aoû - 20:38 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 9 Mai - 18:55 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin


Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2008
Messages: 1 580

MessagePosté le: Lun 9 Mai - 19:25 (2011)    Sujet du message: Familles franco-étrangères et libre circulation européenne : Ségrégation et déconcentration à la sauce Laurent Wauquiez Répondre en citant

Cela n'aura décidément pas traîné. Au lendemain de la déclaration de Laurent Wauquiez (qui n'aurait jamais fait cette sortie sans le feu vert
de Nicolas Sarkozy), voici que l'UMP se déchire publiquement sur le travail obligatoire des bénéficiaires du RSA.

De l'art d'organiser une polémique artificielle sur un non sujet chiffon rouge afin de faire accepter les deux autres points : le plafond du
cumul des aides sociales et l'interdiction du RSA durant 5 ans aux bénéficiaires de la libre circulation européenne ...

Et enfin par ailleurs :

Citation:


Êtes-vous favorable à la proposition alternative de Xavier Bertrand qui est de sanctionner les chômeurs qui refuseraient deux offres consécutives d'emploi ?

Oui, pour les personnes qui sont dans une situation d'employabilité et pourvu que les deux propositions ne soient pas trop éloignées de leur logement et de leurs compétences.



Là donc se trouve la véritable mesure n°3 ...

Citation:


Marc-Philippe Daubresse dénonce l'"irresponsabilité de Laurent Wauquiez"
Le Point.fr
9 mai 2011
http://www.lepoint.fr/economie/marc-philippe-daubresse-denonce-l-irresponsabilite-de-laurent-wauquiez-09-05-2011-1328522_28.php

Le dirigeant centriste de l'UMP s'oppose fermement à la volonté d'obliger les titulaires des minima sociaux à travailler. Interview.

L'ancien secrétaire d'État à l'Emploi et ministre chargé des Affaires européennes Laurent Wauquiez, a déclenché une tempête en proposant d'imposer des travaux d'intérêt général aux titulaires des minima sociaux. Le secrétaire général adjoint centriste de l'UMP, Marc-Philippe Daubresse, en charge de l'organisation de la convention sur la justice sociale du parti majoritaire, ne veut pas entendre parler. Celui qui a officiellement été chargé par Nicolas Sarkozy de réfléchir à la réforme du RSA révèle qu'il a demandé l'arbitrage du bureau politique de l'UMP, sur la question. Il répond aux questions du Point.fr.

Le Point.fr : Êtes-vous favorable à la proposition de Laurent Wauquiez d'astreindre les titulaires des minima sociaux à des travaux d'intérêt général ?

Marc-Philippe Daubresse : Je suis très surpris de cette proposition qui relève d'une méconnaissance totale de la réalité du terrain et d'une irresponsabilité. Surtout dans la bouche de quelqu'un qui a été en charge d'un secteur important du gouvernement.

En quoi est-ce "irresponsable" ?

Parmi les personnes qui sont à l'ancien RMI (aujourd'hui le RSA), un tiers sont en grande précarité, ce qui ne permet pas de retrouver un emploi, quelles que soient les conditions. Ça peut être lié à des problèmes de santé, d'alcool, de drogue, de schizophrénie. Il y a un autre tiers des personnes qui peuvent aller vers l'emploi à condition d'avoir un accompagnement social. On peut réfléchir à proposer à ces personnes-là des contrats aidés, type contrat d'avenir. On peut aussi leur proposer des heures d'insertion dans le secteur marchand. Cela doit se faire sur une base individuelle en fonction de leur situation. Et puis vous avez le troisième tiers qui est directement employable. On ne peut pas traiter ces trois catégories de population de la même façon. Mais c'est vrai aussi, même si c'est un autre sujet, qu'il y a des personnes qui font de la fraude aux prestations sociales : il faut mettre des dispositifs en place pour les contrôler.

L'UMP lance-t-elle une offensive contre les mesures prises par les ministres d'ouverture, comme Martin Hirsch et son RSA ?

Je suis responsable de l'UMP et en charge d'une mission confiée par le président de la République sur cette question. Et à ma connaissance, on n'a confié aucune mission à des personnes qui expriment des positions très à droite sur ce sujet. Nous travaillons au contraire sur une simplification globale des dispositifs avec la mise en place d'un guichet unique. Nous travaillons aussi à une mensualisation du RSA et, à terme, à sa fusion avec la prime pour l'emploi qui poursuit le même objectif. Je voudrais que les incitations à la reprise d'emploi, même de deux heures, soient plus substantielles et beaucoup plus visibles sur la fiche de paie. À terme, il n'y aurait plus qu'une prestation pour les personnes qui travaillent, notamment à temps partiel. Nous cherchons également à renforcer les dispositifs d'insertion. Le travailler plus pour gagner plus, c'est aujourd'hui une réalité dans notre pays grâce au RSA : 700 000 foyers qui représentent environ 1 400 000 personnes gagnent 162 euros de plus qu'avant le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Mais c'est vrai que ce n'est pas encore assez visible.

Laurent Wauquiez vous a-t-il tenu au courant de sa proposition alternative ?

Il m'a passé un coup de fil pour me le dire. Je l'ai rappelé pour lui dire que j'aurais voulu qu'on en parle, parce que ça ne me semblait pas aller dans la bonne direction. Je n'ai pas de nouvelles ! J'ai donc demandé ce matin (lundi matin) à Jean-François Copé de mettre cette question à l'ordre du jour du bureau politique de l'UMP mercredi.

Pensez-vous avoir le soutien de Jean-François Copé ?

Je suis à l'UMP, j'ai toujours eu le soutien de Jean-François Copé. Il y a des petites phrases qui vous font applaudir dans les meetings et qui sont impossibles à mettre en oeuvre...

Vous êtes très dur envers Laurent Wauquiez...

Il y a des choses sur lesquelles on ne peut pas transiger, sinon on n'est plus crédible. Vous savez, ma mission m'a été confiée par Nicolas Sarkozy et pas par le gouvernement. S'il avait voulu la confier à tout autre, il aurait pu le faire. S'il m'a choisi, c'est qu'il avait une raison.

Êtes-vous favorable à la proposition alternative de Xavier Bertrand qui est de sanctionner les chômeurs qui refuseraient deux offres consécutives d'emploi ?

Oui, pour les personnes qui sont dans une situation d'employabilité et pourvu que les deux propositions ne soient pas trop éloignées de leur logement et de leurs compétences.



Revenir en haut
Admin


Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2008
Messages: 1 580

MessagePosté le: Lun 9 Mai - 20:34 (2011)    Sujet du message: Familles franco-étrangères et libre circulation européenne : Ségrégation et déconcentration à la sauce Laurent Wauquiez Répondre en citant

Concernant les heures de présences obligatoire dans "l'accueil dans les services publics", L. Wauquiez
en dit un peu plus dans un chat organisé par le journal Le Monde :

Citation:


http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/05/09/rsa-il-faut-retrouver-un-equilibre-entre-les-droits-et-les-devoirs_1519396_823448.html#ens_id=1519042

Laurent Wauquiez : L'idée n'est pas que les gens au RSA remplacent des gens qui ont déjà un emploi. Honnêtement, avec 5 heures par semaine, on ne risque pas de remplacer le travail de qui que ce soit. Je vais prendre un exemple très précis : je propose par exemple de faire de l'accueil en service public. L'idée est que la personne en RSA vienne le faire mais avec les équipes déjà présentes. Le but n'est donc pas de substituer des gens à d'autres, mais au contraire, de les faire travailler ensemble.



Un accueil du public en service public par exemple comme traducteur ?

Un "contribution" inacceptable sans rémunération dans le cadre du RSA mais qui pourrait s'envisager dans le cadre des offres d'emplois "raisonnables" de Pôle Emploi. Pour quel salaire ?


Dernière édition par Admin le Jeu 26 Mai - 18:16 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Admin


Hors ligne

Inscrit le: 24 Avr 2008
Messages: 1 580

MessagePosté le: Jeu 26 Mai - 18:15 (2011)    Sujet du message: Familles franco-étrangères et libre circulation européenne : Ségrégation et déconcentration à la sauce Laurent Wauquiez Répondre en citant

"L'immigration sociale", nouveau nom de l'immigration familiale inventée par la droite
pour faire accepter sa réduction malgré les protections du droit international.


Après avoir été testés par Wauquiez, les enjeux s'affinent pour la convention de l'UMP sur "l'immigration sociale" en juin.

Citation:


"Immigration sociale" : la majorité retourne sur le terrain "identitaire"
Le Monde
26 mai 2011
http://www.lemonde.fr/imprimer/article/2011/05/26/1526783.html

e secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, a annoncé mardi 24 mai, que le parti présidentiel tiendrait, le 28 juin, une nouvelle convention thématique, consacrée à l'immigration

JEAN-FRANÇOIS COPÉ ET "L'IMMIGRATION SOCIALE"

Avec sa convention, l'UMP a décidé de poursuivre dans la voie de la stigmatisation de l'immigration. Et de donner une suite à l'initiative du ministre des affaires européennes Laurent Wauquiez qui, dans une charge contre le revenu de solidarité active (RSA) début mai, proposait de limiter l'accès des étrangers aux minima sociaux. Pour introduire son débat, Jean-François Copé a ainsi évoqué "la question de l'immigration non pas économique mais sociale". "Ça n'a rien à voir avec la xénophobie, c'est un problème comptable (...). Il y a un certain nombre de mesures à caractère social dont peuvent bénéficier les immigrés" que "nous ne pouvons pas financer", a-t-il lancé.

Le terme d'"immigration sociale", déjà employé par le même M. Copé fin avril, vise ici une immigration qui s'effectuerait dans le but de bénéficier des prestations sociales offertes par le pays d'accueil - une thèse par ailleurs réfutée par la plupart des spécialistes de la question. Ce thème était jusqu'ici plutôt utilisé par l'extrême-droite. Jean-Marie Le Pen parlait ainsi dans un discours, le 12 mars, de "95% d'immigration sociale".

Ce nouveau "débat" sur l'immigration arrive à point nommé pour calmer quelque peu la grogne des élus les plus à droite de l'UMP, regroupés au sein du collectif Droite populaire. Ces derniers sont à la pointe de la guerilla des parlementaires de la majorité contre la proposition gouvernementale de faire disparaître les panneaux avertisseurs de radars.



Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:05 (2016)    Sujet du message: Familles franco-étrangères et libre circulation européenne : Ségrégation et déconcentration à la sauce Laurent Wauquiez

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Franco-Etrangers Index du Forum -> couples et familles binationales -> Santé / Social Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com